L’UE soutient un projet d’huile de pourghère au Ghana

L’Union européenne vient de lancer un projet de 2 millions d’euros pour la construction d’une usine de biocarburant à base de pourghère (Jatropha Curcas) à Walewale dans le nord du Ghana. Ce projet de cinq années vise à employer les terres infertiles de ce secteur pour cultiver le pourghère afin d’en extraire de l’huile brute et ses sous-produits.

Le professeur Giuseppe Enne, coordonnateur de projet du projet et membre de l’unité de recherche sur la désertification de l’université de Sassari en l’Italie, a annoncé qu’un extracteur approprié et rentable pour l’huile de pourghère serait construit.

Les objectifs de projet sont de développer les énergies renouvelables au Ghana, pour créer des activités rémunératrices et pour atténuer des effets de dégradation des sols dans le pays. Localement, le conseil pour la recherche scientifique et industrielle du Ghana, le Ministère de l’alimentation et de l’agriculture, le centre technologique de l’université des sciences et technologies Kwame Nkrumah et une ONG sont engagés pour assurer le succès du projet.

Giuseppe Enne a indiqué que le projet développerait le marketing des produits primaires et secondaires du pourghère et qu’il s’appuierait sur la mise en place d’organisations à caractère communautaire et à des micro-entreprises pour réduire la pauvreté. Il a ajouté que le projet réaliserait des actions directes de réduction de la désertification dans les zones cible en employant des espèces à forte plus-value et résistantes à la sécheresse.

M. San Nasamu Asabigi, Vice-Ministre de la région Nord a ajouté que le pourghère pouvait être une alternative pour réduire la crise énergétique que subit le pays. Environ 69%  de l’énergie consommée au Ghana provient de la forêt déjà fort dégradée, 10% de l’électricité et 21% du pétrole importé.

Source : www.africanmanager.com le 10 octobre 2010