La biomasse pour chauffer des écoles de Catalogne

Ecole primaire Pompeu Fabra de Lloret de mar, région de la Selva © Escola Pompeu Fabra

Pour lutter contre le changement climatique, la Mairie de Lloret de mar, dans la région de la Selva, finalise l’installation de chaudières à biomasse dans les établissements scolaires municipaux, en prévision de la rentrée. Pour cela, des travaux ont été lancés en cours de saison dans trois écoles de la ville, qui comprend 40.000 habitants et se situe au sud de la Costa Brava, dans la province de Girona. Cette étape de l’action écologique de Lloret de mar, qui prévoit d’adapter les énergies renouvelables à un maximum de ses locaux municipaux, est dotée d’un budget de 250.000 euros, assumés par le Fond d’Etat pour l’Emploi et les énergies renouvelables au plan local, avec la participation du plan « Impuls » du gouvernement catalan et du Fond Social Européen. Les systèmes de chauffage par biomasse, alimentés par des restes végétaux séchés, offre un rendement thermique de plus en plus apprécié, car il ne produisent pas de CO2, coûtent moins cher que les système au fuel et sollicitent des déchets végétaux, qui trouvent souvent leur origine dans le nettoyage forestier. A Lloret de mar, ce des copeaux issus des forêts du périmètre de la ville qui seront utilisés, avec pour avantage la possibilité d’organiser des activités pédagogiques pour les enfants des écoles. En début d’été, la mairie de la ville a créé un « Bureau Contre le Changement Climatique », rattaché à son service Environnement.

Source : www.la-clau.net du 19 août 2010