La transition énergétique, maillon fort d’un programme de renaissance économique

Avec la PPE 2023-28, un chemin vers les renouvelables est désormais tracé. Il ne reste plus au gouvernement français qu’à s’y engager enfin résolument, sans détour et sans délai supplémentaire, photo Frédéric Douard

Le décret portant approbation de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie pour la France paru le 23 avril 2020 entérine la trajectoire de réduction de la consommation d’énergies fossiles. L’association Equilibre des Energies se réjouit de cette décision et invite les pouvoirs publics à résister à la tentation d’en différer la mise en œuvre et à l’intégrer dans un grand plan de renaissance de l’économie.

Baisser la consommation des énergies fossiles et développer les renouvelables

Le décret de la PPE impose une réduction significative de la consommation des énergies fossiles les plus présentes en France : d’ici à 2028, la consommation du pétrole devra avoir chuté de 34 % par rapport à 2012 et celle de gaz naturel de 22 %. Les pouvoirs publics français doivent maintenant assumer la mise en place rapide d’une politique énergétique fondée sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Intégrer la transition énergétique dans un programme de renaissance économique

Comme après toutes les grandes crises, l’énergie jouera un rôle essentiel. Le défi du gouvernement français est à présent de parvenir à intégrer ces mesures, conçues avant la crise du Covid-19, dans une stratégie globale de renaissance économique visant à reconstruire l’économie française sur des bases décarbonées et renouvelables, tant pour les matériaux que pour l’énergie.

Frédéric Douard