L’atlas 2019 des biomasses vitivinicoles du Sud-ouest de la France est paru

L’Interprofession des Vins du Sud-ouest vient de publier un atlas de la biomasse vitivinicole du bassin viticole Sud-ouest en partenariat avec l’IFV et l’ADEME. Il contient une cartographie des ressources de biomasse viticole et vinicole et des installations de valorisation et un annuaire des distilleries, des plateformes de compostage, des sites de méthanisation et des chaufferies.

Des co-produits sont générés par la viticulture et la vinification : sarments, souches, marcs de raisins, lies de vin, bourbes, vinasses. Ces coproduits représentent une part irréductible de biomasse qui peut être valorisée du point de vue environnemental, agronomique et économique.
La distillation des marcs de raisins et lies de vin, ainsi que l’épandage, le compostage et la méthanisation des marcs de raisins sont étudiés à l’échelle nationale depuis 2010 dans le but de répondre aux questions suivantes : quelle faisabilité technique ? Quel impact environnemental ? Quel coût pour le viticulteur ? Quelles contraintes réglementaires à respecter, notamment en matière environnementale ? Les résultats des essais et études réalisés dans le cadre de l’Expérimentation nationale sur la valorisation des sous-produits vinicoles (IFV, 2010-2013) sont synthétisés dans le Cahier Itinéraires IFV n° 25 : Marcs de raisins, lies de vin et bourbes : Quelle gestion des sous-produits vinicoles (1) ?

Depuis 2011, la pratique du brûlage des sarments et souches est remise en cause par la circulaire du 18 novembre 2011(2) interdisant le brûlage à l’air libre des déchets verts. D’autre part, jusqu’en 2014, l’obligation communautaire de l’élimination des marcs, lies et bourbes se traduisait pour les viticulteurs français par l’obligation de livraison de la totalité des co-produits en distillerie vinicole agréée. Depuis août 2014, cette obligation peut être satisfaite par distillation, méthanisation, compostage ou épandage (3) .

Accompagnant l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest dans cette voie, l’Institut Français de la Vigne et du Vin a réalisé cet Atlas des coproduits vitivinicoles pour le Bassin Sud-ouest. Il recense les ressources de biomasse et les installations de valorisation afin d’accompagner les opérateurs vers des voies pertinentes de valorisation en intégrant les spécificités locales du Bassin Sud-ouest.

Cet atlas fait suite à celui édité en 2017 concernant les bassins viticoles Bourgogne-Beaujolais-Savoie-Jura, Champagne, Aquitaine et Charente-Cognac. (4)

Ce recensement comprend :
• une cartographie des ressources de biomasse viticole et vinicole et des installations de valorisation,
• un répertoire des acteurs locaux, permettant de mettre en lien les opérateurs qui souhaitent valoriser leur biomasse et les acteurs de la valorisation.

Vous trouverez l’atlas en ligne sur www.vignevin-occitanie.com et il est également disponible en version papier gratuite.

L’ensemble des cartes est téléchargeable sur les sites www.vignevin-occitanie.com et www.france-sudouest.com. La réalisation de l’atlas des coproduits vitivinicoles du Sud-ouest a bénéficié du soutien financier de l’ADEME.

Notes :

(1) Expérimentation nationale sur la valorisation des sous-produits vinicoles, IFV, 2010-2013. Financement FranceAgriMer. Cahier itinéraire n°25 téléchargeable à la page www.vignevin.com
(2) Circulaire du 18 novembre 2011 relative à l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts, parue au Bulletin Officiel le 25/12/2011.
(3) La réglementation en vigueur est présentée en page 10.
(4) Projet national Biomasse Vitivinicole, IFV, 2015-2017. Financement FranceAgriMer. Atlas téléchargeable à la page
www.vignevin.com