Le bois-énergie, un outil de gestion durable des territoires

Chaufferie à bois de la commune de Lanouaille en Dordogne, photo Frédéric Douard

Le bois-énergie, première énergie renouvelable de France, est au coeur du développement durable des territoires. Que ce soit sur les questions économiques, l’emploi, l’écologie ou la transition énergétique, il s’impose en tant qu’énergie stratégique d’aménagement du territoire… et les communes ont tout à gagner à valoriser l’ensemble des usages du bois, qu’elles soient forestières ou non.

En France, la chaleur représente 42% des besoins énergétiques, or la ressource forestière française en bois, largement sous-exploitée, est à même de fournir une bonne par de cette chaleur de façon durable et renouvelable, pour le plus grand bénéfice de la forêt elle-même, actuellement souvent en manque de soins, faute de débouché. Le bois-énergie est déjà en volume le premier produit extrait de la forêt.

 « La transition énergétique est une problématique territoriale. Lorsqu’on examine le sujet, nous constatons que nous disposons de solutions à côté de nous, notamment le bois-énergie », déclare Serge Bordenave, Directeur général des Services du Syndicat d’énergie des Pyrénées Atlantiques.

Le bois-énergie est issu de la gestion des forêts, des paysages, des bocages et des espaces verts. Il est également issu de la valorisation des sous-produits de l’industrie du bois ou des bois en fin de vie. Il est utilisé sous forme de bûches, plaquettes ou broyats, granulés ou briquettes.

Il est donc naturel que dans un pays forestier comme la France, les communes et autres acteurs du territoire, aient de nombreux rôles à jouer qu’elles possèdent de la forêt ou non.

Le bois-énergie est aussi un levier de l’activité économique locale, il renforce le tissu socio-économique local, notamment en milieu rural. 1000 tonnes de bois-énergie produites, c’est un emploi à temps complet créé !

Le bois-énergie participe enfin à l’autonomie énergétique de la France et chaque année, son utilisation évite déjà l’importation de 10 millions de tonnes de pétrole.

Parallèlement, en utilisant le bois-énergie, les collectivités trouvent une énergie au coût stable loin des spéculations mondiales.

La chaufferie bois du Sigerly à Sathonay-Camp, Rhône, photo Frédéric Douard

Les aides de l’Etat Français aux collectivités

Le Fonds de Chaleur Renouvelable permet aux collectivités de bénéficier d’aides à l’investissement réduisant les surcoûts d’amortissement de la chaufferie et du réseau. De plus, les réseaux de chaleur publics produisant plus de 50% de chaleur à partir d’énergie renouvelable bénéficient d’une TVA à 5,5%.

Pour en savoir plus : www.fonds-chaleur.ademe.fr

Frédéric Douard