AgriBioSource, collecteur et fournisseur de biomasses méthanisables

Article paru dans le Bioénergie International n°61 de mai-juin 2019

Déchargement de matière organique, photo Duynie

AgriBioSource (ABS) est une entreprise créée par le groupe néerlandais Duynie, spécialisé depuis 1968 dans la valorisation des coproduits de l’agriculture et de l’agro-industrie en nutrition animale et humaine. Et comme le groupe avait aussi accès à des biomasses non valorisables en alimentation, pour trouver des solutions d’élimination à leurs détenteurs, sans gaspiller ces matières, il a décidé de les valoriser dans la production d’énergie. Pour cela en 2008, il a créé ABS, une entreprise dont la mission est d’identifier ces biomasses, d’identifier les méthaniseurs, et d’organiser le négoce et l’acheminement des matières. ABS est ainsi devenue en quelques années le principal fournisseur externe des sites de méthanisation d’Europe occidentale. Elle se fournit dans l’agriculture, les industries agro-alimentaires, les installations de traitement des eaux usées et même parfois dans les filières de déconditionnement de produits alimentaires. Elle travaille aux Pays-Bas, en Belgique, au Royaume-Uni, en Suisse, au Luxembourg, en Italie, en Espagne, en France et même au-delà.

Un approvisionnement basé sur une caractérisation précise des produits et connaissance parfaite des entreprises

ABS fournit des biomasses aux producteurs de biogaz qui manquent ponctuellement ou chroniquement de matières, ou qui tout simplement recherchent certaines qualités d’intrants pour augmenter leur production. Les produits doivent donc présenter une qualité bien déterminée et satisfaire à des normes spécifiques, souvent différentes pour chaque pays.

Pour ce qui concerne les apporteurs de matières, les obligations d’ABS sont de sécuriser les enlèvements, de garantir une économie équilibrée et la traçabilité des produits éliminés.

Racines de chicorée, photo ABS

Le métier d’ABS est donc d’harmoniser les besoins d’élimination des matières avec les souhaits des acheteurs en orientant précisément la bonne matière vers le bon usage, en respectant naturellement les équilibres économiques obligatoires. Pour cela, l’équipe technico-commerciale d’ABS, doit parfaitement connaître les produits, mais aussi les contraintes des détenteurs, et les attentes techniques et logistiques des méthaniseurs. Elle doit aussi parfaitement maîtriser la logistique et l’affrètement en flux tendu.

Glycerine, photo ABS

Pour y parvenir sans faillir, l’équipe documente régulièrement une base de données précise qui intègre des fiches-produits détaillées, étayées d’analyses, les contraintes des fournisseurs (quantités, calendriers d’enlèvement, variations saisonnières, accidents de production …), les besoins des clients (quantités, caractéristiques, calendrier, équipements, conditions de stockage et de livraison, conditions économiques …). Pour chaque nouveau partenaire, amont ou aval, une visite préliminaire est donc indispensable pour caractériser les besoins et identifier les conditions technico-économiques. L’équipe d’ABS est pour cela constituée d’ingénieurs et de techniciens spécialistes de l’agriculture, de l’agronomie, de la méthanisation et de l’agro-industrie.

Epluchures d’oignons, photo ABS

Chaque produit fait ainsi l’objet d’une fiche, régulièrement remise à jour, et contenant les informations sur sa chimie, son pouvoir méthanogène, son taux de matière ligneuse et les facteurs pouvant entraver la méthanogénèse. Ces fiches permettent aux commerciaux de calculer précisément le coût rendu chez le client et son équivalent en c€/kWh produit. Les produits proposés par ABS se situent sur un large spectre allant de 5 à 95 % de matière sèche et sur un potentiel méthanogène allant de 50 à 650 m³ de biogaz par tonne brute. On trouve par exemple le lactosérum, les vinasses, les issues de céréales, les drêches de chicorée, la glycérine, les pelures d’oignons, la pulpe sèche déclassée ou la mélasse ou les queues de betteraves ou l’amidon modifié. Aujourd’hui 90 % du volume distribué est d’origine végétale.

Coques de cacao, photo ABS

En fonction de leurs caractéristiques physico-chimiques, les produits sont toujours prescrits par rapport à des conditions bien spécifiques de méthanisation. Sur ce point, depuis sa création, ABS a acquis une réputation de grande fiabilité au regard de la précision et de la sécurité de sa fourniture. Pour maîtriser les risques possibles et si besoin les éliminer, elle a mis en place une procédure qualité avec des contrôles systématiques programmés. Cette réputation a aussi été acquise grâce à ses délais de livraison et aux conseils divulgués.

Kevin Blondel, photo ABS

Pour chaque pays, ABS doit parfaitement connaître en plus des produits disponibles, la législation, les technologies de méthanisation utilisées et le niveau de maturité (connaissances) des exploitants.

Depuis janvier 2016, pour son développement en France, ABS a recruté Kevin Blondel, ingénieur agricole. Il a aujourd’hui en charge le développement global du secteur France et plus particulièrement les relations avec les producteurs de biomasses. Il est secondé dans cette mission depuis fin 2019 par Valere Bakaria sur la façade Est de la France (Du Grand Est à PACA).

L’organisation logistique

En 2018, ABS, avec son équipe de 10 personnes, a commercialisé plusieurs centaines de milliers tonnes de biomasse, en totalité à destination de la filière biogaz, ce qui représente 200 à 400 camions par semaine. En France, depuis 2016, ABS approvisionne, ponctuellement ou régulièrement, plus de 100 méthaniseurs, pour un volume moyen de 35 à 100 camions par semaine. Ce nombre augmente au fur et à mesure que de nouvelles matières sont identifiées.

L’équipe AgriBioSource, photo ABS

Pour l’orientation des produits, la règle économique et écologique de base est de toujours privilégier le transport le moins coûteux et le moins chargé en CO2, donc le plus local. L’équation est donc de proposer les produits disponibles aux méthaniseurs les plus proches, selon un calendrier variable et en respectant les réglementations sur la sécurité et le transport des marchandises.

Camion citerne transporteur de biomasse liquide, photo Groupe Duynie

Le recours à des transporteurs locaux permet le plus souvent d’obtenir la meilleure offre économique, mais aussi les meilleurs délais et la meilleure qualité de livraison, notamment au regard de la langue.

Pour le Benelux, ABS travaille naturellement avec les camions du groupe. Le groupe Duynie, qui compte 15 sites et 300 salariés aux Pays-Bas et en Belgique, a valorisé 3,8 millions de tonnes de biomasse en 2018. Pour les autres régions, les prestations sont sous-traitées.

Les bureaux d’ABS à Nimègue, photo Frédéric Douard

Les produits sont essentiellement livrés par route, en citerne, conteneurs, fonds mouvants ou même big-bags pour certains produits secs. Chaque lot est tracé par son Bon de Suivi de Déchet (BSD) qui garantit la transparence sur le cheminement menant à son élimination. Il contient les informations sur l’origine, la nature et le poids du produit, ce qui permet à tout client de savoir exactement d’où vient le produit et par où il est passé. Et pour le producteur, il constitue la preuve de son élimination et en l’occurrence de sa valorisation.

Pour en savoir plus :

  • Kevin Blondel / +33 670 497 713 –  k.blondel@agribiosource.com
  • Valere Bakaria / +33 638 859 342- v.bakaria@agribiosource.com
  • Site : www.agribiosource.com/fr/

Frédéric Douard, en reportage à Nimègue

Informations de contact de AgriBioSource
logo AgriBioSource BV
Lindenhoutseweg 20
NL-6545 AJ Nijmegen
+31 24 744 03 95
@ www.agribiosource.nl/fr/ info@agribiosource.com
AgriBioSource est cité aussi dans ces articles :