Biogaz en France, les astres s’alignent pour 2019 !

Xavier Joly, président de Biogaz Vallée

Editorial du Bioénergie International n°59 de janvier 2019

Nous venons de vivre une année 2018 incroyable, une année qui a soufflé le chaud et le froid, mais aussi une année qui réveille brutalement les consciences avec des évènements climatiques qui nous rappellent que nos actions doivent être prises à grande échelle et très vite.

L’année 2018, c’est un été de chaleur et de sécheresse, Nicolas Hulot jette l’éponge, la COP24 ne semble être qu’une COP de plus, des niveaux de CO2 qui ne baissent pas – au contraire – , une stratégie nationale bas carbone confrontée au choc de l’annulation de la taxe carbone sur les carburants fossiles. Alors notre feuille de route a évolué : il ne s’agit plus d’éviter le changement climatique, mais bien d’atténuer ses effets.

Si les impacts du climat sont certainement très sous-estimés car trop peu palpables, les solutions sont identifiées. Nous les retrouvons dans la récente Programmation Pluriannuelle de l’Énergie ou encore dans les propositions du Shift Project. Pour décarboner efficacement l’Europe, il nous faut entre autre produire une énergie propre, généraliser des transports sobres, réussir le passage à une agriculture durable. Ces trois mesures représentent à elles seules déjà 40 % du potentiel de réduction de notre « budget carbone ».

Ce sont sur ces trois mesures que notre filière biogaz française agit très concrètement et à grands pas : ainsi, l’année 2018 s’est terminée avec le salon Pollutec de l’environnement à Lyon et les Rencontres d’Affaires conçues par Biogaz Vallée à La Rochelle. L’année 2019 se poursuit avec les salons Biogaz Europe à Rennes et Expobiogaz à Lille. À chacun de ces évènements, toute la profession du biogaz et de la méthanisation se mobilise. Des projets concrets de production de biogaz et de biométhane naissent de ces rencontres et se concrétisent de plus en plus rapidement. Il en ressort une énergie neutre en carbone et plus encore, qui évite la consommation de gaz naturel fossile. Pour les agriculteurs, la démarche va encore plus loin, car la méthanisation réduit la dépendance aux amendements fossiles et génère une activité pérenne de production d’énergie vertueuse.

Mieux encore, cette année 2019 montre les signes de convergence entre producteurs de biogaz et consommateurs. Pendant que l’amont de la filière se mobilise pour construire des installations de production de biogaz, l’aval de la filière, les consommateurs, commence à se mobiliser pour s’éloigner voire s’affranchir des énergies fossiles. Ainsi de grands acteurs de la distribution, des transporteurs, des régies font augmenter la demande en bioGNV pour générer plus d’offres de production. L’année 2019 est l’année de la concrétisation entre les producteurs agricoles et la mobilité propre. En 2019, les astres s’alignent !

Xavier JOLY, Président de l’association des professionnels du biogaz et de la méthanisation Biogaz Vallée®, et Président de la société GASEO.