Valoriser les boues et déchets d’Ile-de-France en gaz renouvelable

Le gaz renouvelable, produit à partir de boues d’épuration ou de déchets ménagers, possible nouveau vecteur de la transition écologique et énergétique, photo Frédéric Douard

Le Syctom et GRTgaz vont partager leur expertise sur la transformation des boues d’épuration et des déchets ménagers en gaz renouvelables, en associant les filières méthanisation et gazéification. À terme, l’objectif est de valoriser une partie des 7 500 tonnes quotidiennes de déchets ménagers d’Île-de-France gérées par le Syctom en une énergie durable et transportable dans les réseaux de gaz, dans une logique d’économie circulaire.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du projet Cométha qui associe le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, et le SIAAP, syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne, pour mieux valoriser les déchets ménagers et les eaux usées domestiques, industrielles et pluviales en Île-de-France. Il s’agit de réduire les quantités résiduelles issues du traitement de ces déchets tout en maximisant la production d’énergie.

La coopération entre le Syctom et GRTgaz portera, dans un premier temps, sur un apport d’expertise concernant la gazéification, y compris sur sa brique méthanation. Il s’agit d’analyser la faisabilité technique d’utiliser la gazéification comme solution de valorisation des digestats de la co-méthanisation, lié au postulat de non-retour au sol du digestat urbain.

GRTgaz mettra à disposition du Syctom ses compétences sur les différentes technologies de production de gaz renouvelables et sur la qualité des gaz obtenus. L’entreprise mobilisera notamment les compétences de son centre de recherche et innovation RICE (Research & Innovation Center for Energy).

Frédéric Douard

Voir la vidéo de présentation du projet Cométha par le Syctom et le SIAAP :