SOLAZYME : accords spectaculaires avec CHEVRON et BUNGE

La compagnie Solazyme Inc, actuellement leader mondial de la production et du développement de biotechnologies algales (carburants et produits dérivés mais aussi ingrédients alimentaires et produits de santé) a annoncé dans le New York Times du 10 août 2010 un nouveau financement de 52 millions de dollars à la suite de son 4e tour de table (Round D).

Ce financement est plus particulièrement destiné à lui permettre de continuer à développer la production du carburant algal renouvelable qui doit être utilisé comme carburant alternatif par l’armée américaine. Le New York Times fait remarquer qu’alors que la plupart des concurrents de Solazyme connaissent des difficultés importantes (quand ils n’ont pas mis tout simplement la clé sous la porte), Solazyme continue envers et contre tout de mener ses recherches. Cette assurance, l’industriel de San Francisco la puise notamment dans le soutien de la Marine américaine (The Navy) qui a permis de fonder la compagnie grâce à une commande pour ses bateaux de guerre de 20.000 gallons de biocarburant (évalué à 8, 5 millions dollars) dont 1500 auraient déjà été livrés (chiffres NYT).
Le récent financement de 52 millions de dollars a été levé par l’intermédiaire de Braemar Energy Ventures et réunit des investisseurs dits stratégiques comme la multinationale pétrolière Chevron Technology Ventures LLC et San-Ei Gen, un très important fabricant et distributeur japonais d’ingrédients alimentaires (à base d’algues bien entendu).
Jonathan Wolfson, directeur général de Solazyme a déclaré lors de cette première annonce :  » Notre technologie et nos prévisions de commercialisation progressent rapidement. Forts de nos multiples partenariats avec les leaders de l’industrie aussi bien qu’avec le ministère américain de la Défense nous sommes maintenant engagés dans la voie d’une commercialisation rapide. Le soutien de nos investisseurs actuels, lors de notre 4e tour de table est révélateur de notre capacité à progresser rapidement vers la production de carburant renouvelable destiné à des applications multiples à grande échelle. »
A peine deux semaines après cette importante annonce, Solazyme communiquait voici quelques jours (le 26/08/2010) dans le média spécialisé Biofuels Digest qu’un nouvel accord avait été passé cette fois-ci avec la multinationale brésilienne sucrière BUNGE sans toutefois révéler le détail financier de l’accord. L’association de Solazyme et de Bunge en dit assez long sur la nature désormais résolument hybride du futur biocarburant qui sera livré à l’armée américaine et dans lequel il se pourrait bien que le sucre de canne et d’autres composés oléagnineux ou/et cellulosiques entrent également pour une part importante. Le schéma de transformation (cf. en tête d’article) décrit assez clairement d’ailleurs la part de chacun des composants dans le processus d’obtention des huiles algales que Solazyme se propose de produire et qui fourniront divers biocarburants, des dérivés chimiques verts (polymères, lubrifiants), des huiles destinées à l’alimentation humaine et aux soins, et des nutriments pour les animaux. Ça peut faire peur a certains, surtout quand Solazyme se met étrangement à ressembler à Soylent Green (Soleil Vert pour les intimes!), chef d’oeuvre du cinéma d’anticipation des années 70 dont certains se souviennent peut être avec frayeur !
Jonathan Wolfson, le PDG et co-fondateur de Solazyme n’a pas failli, à l’occasion de ce récent accord aussi spectaculaire que le précédent, à son enthousiaste habituelle déclaration de circonstance :  » La technologie développée par Solazyme se situe exactement à la croisée de celles développées par Bunge et pourra bénéficier de son inégalable expérience dans le domaine de l’exploitation de la canne à sucre et du raffinage d’huiles végétales. Nous sommes très confiants sur le potentiel de ce que nos capacités jointes pourront apporter dans l’avenir à l’industrie des biocarburants  »
On veut bien le croire…

Francis ROUSSEAU, 30 août 2010, Blog Les énergies renouvelables de la mer

1 réponse

  1. 10 juin 2011

    […] Roquette est également associé à Solazyme. Un article intéressant sur Solazyme : http://www.bioenergie-promotion.fr/6005/solazyme-accords-spectaculaires-avec-chevron-et-bunge/ […]