Une centrale électrique de pointe au bioéthanol à la Réunion

Ile de La Réunion, photo Frédéric Douard
Ile de La Réunion, photo Frédéric Douard

Albioma, producteur indépendant d’énergie renouvelable, a annoncé le 25 février 2019 la mise en service industriel de la première turbine de production électrique de pointe fonctionnant majoritairement au bioéthanol, à Saint-Pierre de La Réunion. Le montant de l’investissement s’élève à 60 M€.

Une première mondiale

L’installation fonctionne avec deux combustibles : 80 % de bioéthanol issu de la distillation de mélasses de canne à sucre de la distillerie Rivière du Mât, et 20 % de gazole nécessaire au démarrage de la turbine.

La Turbine à bioéthanol de Saint-Pierre de la Réunion, photo Albioma

La turbine à combustion peut fournir jusque 41 MWé. C’est un moyen de production flexible et très réactif. Conçue pour démarrer en moins de sept minutes, elle accompagne les pointes de consommation, notamment en fin de journée, et permet la sécurisation du réseau réunionnais. Elle facilite l’intégration et la gestion par le réseau des autres ENR.

Albioma produit près de 45 % de l’électricité à La Réunion 

Entretien de la Turbine à bioéthanol de Saint-Pierre de la Réunion, photo Albioma

Pour assurer la stabilité du réseau, depuis plus de 25 ans, Albioma développe avec le monde sucrier un partenariat unique qui permet de transformer localement la bagasse en énergie grâce à deux centrales thermiques installées à proximité des sucreries, au Gol et à Bois-Rouge. En complément, Albioma possède un large parc photovoltaïque sur l’île (27,8 MWc). Dans le courant de l’année 2019, Albioma mettra en service plusieurs centrales avec stockage, notamment une centrale sur le Stade de l’Est (1,25 MW), ainsi que 51 centrales photovoltaïques sans stockage sur les toitures des résidences de la SHLMR (Société Anonyme d’Habitations à Loyer Modéré de La Réunion).

Pour en savoir plus : www.albioma.com

Frédéric Douard