Récompense pour des travaux sur la torrefaction de la biomasse

Succès de la coopération Capes/Cofecub illustré lors de la 18ème édition du European Biomass Conference and Exhibition

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/64184.htm

La 18ème édition du European Biomass Conference and Exhibition (European BC&E), événement de référence dans le domaine de la biomasse, s’est tenu à Lyon du 3 au 7 mai derniers, et a réuni plus de 1.500 participants de plus de 70 pays. Floran Pierre, doctorant à AgroParisTech, y a reçu un prix pour la présentation d’un poster sur ses travaux de thèse dans la catégorie « Production, pretreatment, supply and logistics of feedstock », poster sélectionné parmi environ 200 autres.

La présentation réalisée par Floran Pierre, intitulée « Torrefaction of Biomass for Energy Purpose : Grindability Behaviour », porte sur des recherches réalisées en partenariat avec l’ESALQ/USP, à travers la convention Capes/Cofecub. Les travaux de recherche, coordonnés par les Professeurs José Otavio Brito (ESALQ/USP) et Patrick Perré (AgroParisTech), visent à la valorisation énergétique de différents types de biomasse à travers le processus de torréfaction.

L’utilisation de la biomasse comme source d’énergie alternative au pétrole est devenue incontournable dans le contexte mondial actuel, principalement en raison de son caractère renouvelable et de son abondance. En France, ce sont le bois et ses déchets qui sont actuellement utilisés pour la production d’énergie primaire renouvelable. Au Brésil, la biomasse est aussi une importante source d’énergie, en particulier les produits dérivés de la canne à sucre et du bois.

Selon le Pr. Patrick Perré, de AgroParis Tech, la coopération entre la France et le Brésil est d’une grande force sur ce projet : « dans ce contexte très favorable, la collaboration France/Brésil entre le LERFoB et l’ESALQ a démarré sérieusement par le dépôt et l’acceptation en 2007 d’un projet Capes/Cofecub. Elle a ensuite été boostée grâce à l’appel à projets INRA/FAPESP (Etat de Sao Paolo) lancé en 2008 : notre projet a en effet été parmi les 4 projets acceptés à cet appel. »

Le projet s’intitule « Etude multiéchelle de la biomasse torréfiée à des fins énergétiques : de la microparticule au procédé industriel ». Avec l’intention de concilier recherche de base et résultats opérationnels, l’étude est menée à différentes échelles, de la micro-particule jusqu’à l’ensemble de macro-particules traité à l’échelle industrielle. Le point d’orgue du projet est une approche multiéchelle du procédé industriel alimenté par des données collectées à l’échelle de la micro-particule (propriétés de transferts, mécanismes réactionnels, chaleur de réactions associées).

L’enjeu ultime du projet est de fournir des outils de simulation doués de prédiction qui seront ensuite utilisés pour résoudre des demandes concrètes :

  • les conditions optimales de traitement seront choisies grâce à une campagne de caractérisation à l’échelle macroscopique, déjà largement avancée,
  • le modèle multiéchelle permettra de choisir les conditions de fonctionnement de l’installation industrielle afin de s’approcher de ce traitement idéal, en dépit de la variabilité naturelle, des échelles de temps et d’espace du procédé et des réactions exothermiques qui tendent à produire de fortes hétérogénéités.

Le doctorat de Floran Pierre a pour but, entre autres, de concevoir un équipement qui permette la mesure du broyage de la biomasse et l’étude morphologique de la rupture des matériaux. Floran Pierre a effectué des analyses chimiques de la biomasse traitée thermiquement pendant son stage réalisé à l’ESALQ/USP et grâce à la collaboration Capes/Cofecub, entre septembre et novembre 2008.

Source: BE Brésil numéro 130 (20/08/2010) – Ambassade de France au Brésil / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/64184.htm