Des poudres de biomasse pour alimenter les moteurs à explosion

La bioraffinerie en voie sèche est un concept correspondant à un enchainement de procédés mécaniques (broyage, fractionnement, tri…), aboutissant à la production de poudres de biomasse pouvant trouver des applications dans le domaine des biocarburants. Ces procédés s’intègrent dans une bioraffinerie durable de par le fait qu’ils n’utilisent pas de solvant et ne requièrent pas l’emploi d’intrants. L’aspect à optimiser est la consommation d’énergie afférente aux procédés de broyages afin conserver de bonnes performances environnementales. L’institut Carnot 3BCAR soutient ces technologies de bioraffinerie voie sèche au travers du financement de différents travaux.

Un premier projet de ressourcement scientifique financé par le Carnot 3BCAR pour deux unités de recherche Inra et Cirad de Montpellier (IATE et BioWooEB) a permis de travailler le concept de bioraffinerie en voie sèche pour développer des biocarburants solides. Pour cela, les chercheurs se sont appuyés sur des étapes de broyages successifs de diverses biomasses lignocellulosiques (produits ou sous-produits forestiers, agricoles ou cultures énergétiques…) pour produire des poudres ultrafines. Les propriétés explosives intrinsèques de ces poudres ont permis de les utiliser comme carburant sec pour alimenter en direct des moteurs conventionnels. L’avantage de ces biocarburants solides réside en une conversion directe de la biomasse en énergie. Le projet a permis de déposer un brevet, licencié à une entreprise, filiale d’un acteur du secteur des énergies renouvelables pour développer et exploiter la technologie.

Pour en savoir plus : www.inra.fr