La bioénergie reconnue contributeur clé du zéro émission carbone en 2050

Evolution des stocks de bois en Europe. Cliquer sur les courbes pour agrandir.

Bruxelles, 28 novembre 2018, la Commission européenne a publié son projet de stratégie à long terme pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cette stratégie examine différentes options permettant de réduire les émissions de GES d’au moins 80% (facteur 4), avec des scénarios plus ambitieux permettant de parvenir à un équilibre complet entre les émissions de gaz à effet de serre et leur absorption d’ici 2050. L’association professionnelle Bioenergy Europe se félicite que la bioénergie y soit reconnue comme solution clé pour atteindre une trajectoire zéro carbone à l’horizon 2050.

La bioénergie est en effet présentée comme l’une des solutions clés à cet objectif, en symbiose avec une bioéconomie plus large reposant sur une matière première durable issue des forêts et de l’agriculture.

La bioénergie dispose encore d’un potentiel de ressources considérable en Europe à même de se développer significativement dans les secteurs du chauffage et du froid, des transports et de l’électricité, dans les limites bien sûr de son accroissement naturel.

« Dans sa stratégie à long terme, la Commission reconnaît l’importance de la bioénergie pour parvenir à une économie zéro carbone à l’horizon 2050. Nous avons maintenant besoin d’une feuille de route claire pour la mise en œuvre des investissements, en particulier dans le secteur du chauffage. » explique Jean- Marc Jossart, secrétaire général de Bioenergy Europe.

Le secteur de la bioénergie appelle les États membres et le Parlement européen à soutenir fermement la voie du zéro émission net parmi les options présentées par la Commission afin de montrer le leadership de l’UE dans la mise en œuvre de l’accord de Paris et de créer un cadre sûr pour les investissements dans les énergies renouvelables.

Pour en savoir plus :

Frédéric Douard