L’agglomération de Lorient agit localement pour limiter le réchauffement climatique

Livraison de bois-énergie à la Maison de l’Agglomération à Lorient, photo © LA – Anne Fromentin

L’urgence de la situation climatique est aujourd’hui une réalité, c’est dès maintenant que les enjeux et les défis du plan climat et de la transition énergétique doivent conduire à changer les comportements. Concrètement, sur le territoire de Lorient Agglomération, collectivités, entreprises, associations et particuliers sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les énergies renouvelables.

Plan climat, loi de transition énergétique pour la croissance verte, Agenda 21… Les initiatives sont nombreuses pour tenter de limiter les conséquences du réchauffement climatique. Sur son territoire, Lorient Agglomération doit s’engager d’ici fin 2018 sur un nouveau Plan climat air énergie territorial (PCAET) qui donnera un véritable coup d’accélérateur à la transition écologique.

L’enjeu est d’initier une dynamique collective et mesurable pour réduire les émissions à effet de serre (GES) et adapter le territoire aux effets du changement climatique. Cette urgence climatique demande un passage à l’acte rapide. Engageant Lorient Agglomération pour 6 ans, le PCAET est le moyen d’action local qui vise, d’ici 2050, à diviser par 4 les émissions de GES, rénover totalement le parc bâti, multiplier par 3,5 la production d’énergies renouvelables, augmenter la part de déplacements à vélo et diminuer les consommations énergétiques.

D’ores et déjà l’agglomération a mis en place huit initiatives locales bonnes pour le climat dont deux mobilisent des bioénergies

Des réseaux de chaleur bois

Lorient Agglomération et Quimperlé Communauté, ainsi que plusieurs communes membres des deux intercommunalités, ont créé une société publique locale (SPL) afin de favoriser la création et l’exploitation de réseaux de chaleur au bois. L’objectif est de structurer la filière bois grâce à l’utilisation d’une ressource locale et d’accompagner les communes qui souhaiteraient se lancer dans ce type d’énergie pour alimenter leurs bâtiments ou d’autres usagers (entreprises, logements…) de leur territoire. Une dizaine de chaufferies sont aujourd’hui en projet.

Produire du gaz avec les déchets de Kermat

La fermentation des déchets ménagers stabilisés qui sont stockés dans les alvéoles hermétiques de l’installation de stockage des déchets stabilisés, non recyclables et non dangereux (ISDND) à Inzinzac-Lochrist, produit du biogaz qui est brûlé sur place. Afin de valoriser cette énergie, Lorient Agglomération mettra en service fin 2019 une unité capable d’épurer ce gaz et de le réinjecter dans le réseau, à l’instar de l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques et réinjecté dans le réseau ENEDIS. La production de biométhane, vendu par l’Agglomération à GRDF, équivaudra à la consommation d’énergie pour le chauffage annuel de 2 500 logements.

Pour en savoir plus : www.lorient-agglo.bzh