Le salon BOIS ENERGIE a 20 ans

Article paru dans le Bioénergie International n°54 de mars-avril 2018

La halle de Juraparc lors du salon BOIS ENERGIE 2008, photo Frédéric Douard

La zone extérieure du salon BOIS ENERGIE 1998 à Lons-le-Saunier, photo ITEBE

Le 5 novembre 1998, il y a vingt ans jour pour jour, le salon du bois-énergie, celui qui présente la filière de A à Z à travers la France, a ouvert ses portes la toute première fois à Lons-le-Saunier, capitale du département du Jura. À cette époque les énergies renouvelables n’avaient pas encore le succès qu’on leur connaît aujourd’hui, loin de là et elles étaient même plutôt moquées, qualifiées de douces rêveries parmi les critiques les plus modérées. La nécessité de ce salon fut à l’époque de montrer, puis de démontrer au marché, qu’il existait une économie crédible, et même une véritable industrie derrière cette filière qui avait de grandes perspectives, même si à l’époque on parlait encore peu de CO2 mais plutôt de création d’emplois locaux et d’autonomie énergétique. Alors bien sûr, pauvre de sa politique énergétique centrée sur le tout nucléaire et hydrocarbures fossiles, la France ne disposait pas de toutes les technologies sur son territoire, et c’est pour cela que ce salon est né d’une association européenne, lien entre le marché français et les technologies précurseurs en Europe.

Une dimension forcément internationale dès le départ

L’un des trophées du concours de l’innovation BOIS ENERGIE 2004, photo ITEBE

C’est l’ITEBE, Institut Technique Européen du Bois Énergie, association créée en 1997 à Lons-le-Saunier par votre serviteur, qui imagina et organisa le premier salon du bois-énergie. Ce projet put être mené à bien grâce à un partenariat fort avec l’AJENA, association jurassienne pour les énergies alternatives, avec Énergie Bois Suisse, avec ValBiom en Wallonie et avec bien d’autres organisations de promotion des bioénergies en Italie, Autriche, Finlande et dans une dizaine d’autres pays européens.

Inauguration du salon BOIS ENERGIE 2004 à la hache par Michèle Pappalardo, présidente de l’ADEME et au centre Marino Berton, directeur de l’AIEL et président de l’ITEBE, photo ITEBE

Dans la conception de ce salon, l’objectif fut en premier lieu de faire se rencontrer des professionnels qui à l’époque ne se connaissaient pas et qui de fait avaient bien du mal à travailler ensemble : les forestiers, les chaudiéristes, les exploitants de chauffage, les bureaux d’études sans parler des architectes …

Adrien Zeller, président de la région Alsace, Yves Cochet, ministre de l’environnement et Frédéric Douard, directeur de l’ITEBE à BOIS ENERGIE 2001, photo ITEBE

Le montage du projet fut difficile tant les acteurs français en place dans les secteurs de l’énergie et de la filière bois furent perplexes, voire même très hostiles pour certains. Mais grâce au soutien des acteurs locaux et de l’Union européenne, la première édition se tint les 5, 6 et 7 novembre 1998 à Lons-le-Saunier, sous un beau soleil, et ce fut aussitôt un succès : 120 exposants de 13 pays et 8 500 visiteurs dès la première édition, comme quoi la demande était latente. Les visiteurs n’en revenaient pas de voir autant d’équipements des quatre coins de l’Europe voire d’Amérique du Nord, pour certains étonnants, pour d’autres effrayants comme les grosses déchiqueteuses ou les grosses chaudières, mais qui constituèrent pour beaucoup une source d’innombrables projets qui allaient voir le jour suite à cela.

Vue sur le hall de Juraparc à Lons-le-Saunier lors de BOIS ENERGIE 2000, photo Frédéric Douard

Une forte attractivité et un statut de précurseur

Frédéric Douard, directeur de l’ITEBE, Dominique Voynet et Jacques Pélissard, député-maire de Lons-le-Saunier à BOIS ENERGIE 2002

Les éditons suivantes confirmèrent cette demande et des bus de visiteurs venaient de France entière. Mais le résultat le plus remarquable fut le grand nombre de partenariats industriels et commerciaux qui se tissèrent sur ce salon, des rencontres qui n’auraient pu se faire sans cela, ou du moins beaucoup moins rapidement, à tel point que certaines instances nationales firent part de leur inquiétude à voir autant d’équipements étrangers arriver sur le marché français… et pour cause, durant des décennies la France avait bridé toutes les initiatives de développement industriel en faveur du bois-énergie et des autres énergies renouvelables d’ailleurs. Cette contribution à la dynamisation de l’industrie du bois-énergie en France est pour moi une grande fierté.

L’intérieur du salon à Cahors en 2003, photo ITEBE

Le salon a vu passer un certain nombre de responsables politiques français, surtout les premières années, avec notamment des ministres de l’environnement, Dominique Voynet puis Yves Cochet, une secrétaire d’État à l’Écologie, Chantal Jouanno, des présidents de l’ADEME, Pierre Radanne puis Michèle Pappalardo, et de nombreux présidents de régions dont les plus connus furent les brillants Adrien Zeller, président de l’Alsace et Martin Malvi, président de Midi-Pyrénées, vivement convaincus par le concept.

Michel Compte, pdg de Compte R, Yves Cochet, ministre de l’environnement, et Jean François Bontoux, président de l’ITEBE, à BOIS ENERGIE 2001

Hors de France, hormis le fait de faire connaître le marché français aux industriels européens, le salon BOIS ÉNERGIE « de Lons-le-Saunier » comme le dénommaient les jaloux et les contrariés, servit de modèle à d’autres salons à l’étranger. Dès la première édition, des émissaires de plusieurs pays l’ont visité et ont pris l’attache de l’ITEBE. C’est ainsi que dès l’année suivante, en 1999, l’ITEBE parrainait le premier salon du bois-énergie en Italie, Progetto Fuoco à Vérone, un salon qui deviendrait plus tard le plus grand salon du secteur dans le Monde. D’autres salons virent le jour en Europe suite à cela comme Expobiomasa à Valladolid en Espagne.

Anton Hargassner, Philipe Gondry et Frédéric Douard soufflant les bougies des 10 ans du salon à Lons-le-Saunier en 2008, photo Hargassner

La filière de A à Z depuis 20 ans

Les appareils de chauffage en fonctionnement, une spécificité du salon BOIS ENERGIE, photo ITEBE

Le modèle du salon fut bâti dès la première édition tel qu’on le connaît encore en 2018 : l’ensemble des filières de la forêt à l’énergie, du domestique à l’industriel, avec ses conférences et ses visites, avec son concours de l’innovation stimulant le marché et avec ses démonstrations en extérieur comme en intérieur avec notamment, chose remarquable à l’époque, et pour la première fois dans un salon, des appareils de chauffage en fonctionnement à l’intérieur de la halle d’exposition, ce qui ne fut pas sans difficultés administratives et techniques ! Ces caractéristiques ont fait de ce salon un événement unique, là où d’autres salons restent souvent généralistes ou multi-filières.

Les lauréats du concours de l’innovation BOIS ENERGIE 2000, photo ITEBE

Le salon a été porté entièrement par l’association ITEBE de 1998 à 2004, puis vendu à la société BEES en 2005, l’ITEBE continuant à accompagner l’événement jusqu’en 2009. Depuis plus de 10 ans c’est Paul Stuart, propriétaire et président de BEES, qui poursuit l’aventure, après avoir fait ses armes en la matière comme responsable commercial du salon à l’ITEBE. Il est secondé dans cette mission par Thomas Morand, lui aussi ancien commercial de l’ITEBE, et aujourd’hui principal vendeur chez BEES, et toujours basé à Lons-le-Saunier. Fort de cette expérience menée à bien, Paul Stuart a décliné le concept du salon BOIS ÉNERGIE sur le thème du biogaz, avec le très pertinent salon BIOGAZ EUROPE qui a lieu lui aussi tous les ans avec succès.

Les villes d’accueil du salon BOIS ÉNERGIE depuis 1998

  • 1998 : Lons-le-Saunier
  • 2000 : Lons-le-Saunier
  • 2001 : Mulhouse
  • 2002 : Lons-le-Saunier
  • 2003 : Cahors
  • 2004 : Lons-le-Saunier
  • 2005 : Lons-le-Saunier
  • 2007 : Orléans
  • 2008 : Lons-le-Saunier
  • 2009 : Lons-le-Saunier
  • 2010 : Saint-Étienne
  • 2011 : Besançon
  • 2012 : Saint-Étienne
  • 2013 : Nantes
  • 2014 : Saint-Étienne
  • 2015 : Nantes
  • 2016 : Nancy
  • 2017 : Limoges
  • 2018 : Grenoble
  • 2019 : Rennes

Frédéric Douard, fondateur du salon BOIS ÉNERGIE

Une vidéo de France 3 Franche-Comté présentant la toute première édition de 1998 est encore visible sur le site de l’INA : m.ina.fr

Le magazine Bioénergie International est disponible :