Le gouvernement britannique s’engage pour le climat suite au dernier rapport du GIEC

Le Royaume-Uni est l’un des premiers pays du G7 à envisager officiellement de fixer un objectif encore plus ambitieux que celui qu’il a actuellement. Le Royaume-Uni est déjà un leader mondial en matière de lutte contre le changement climatique : il est en effet le pays du G7 le plus avancé dans sa réduction d’émissions, notamment grâce à sa sortie accélérée du charbon.

Cette annonce fait suite à la publication du rapport spécial sur un « Réchauffement planétaire de 1,5°C » du Giec qui montre qu’une action plus rapide est nécessaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter un changement climatique dangereux pour la santé et la prospérité mondiales.

Le 15 octobre 2018 débutait en Grande-Bretagne la première « Semaine Verte » (Green GB Week) dont l’objectif était de rassembler la société britannique pour lutter contre le changement climatique. A cette occasion, la Ministre britannique de l’Énergie et de la Croissance propre, Claire Perry, a écrit au Comité sur les changements climatiques (CCC) pour lui demander conseil pour :

  • fixer une date pour atteindre l’objectif de neutralité carbone dans l’ensemble de l’économie ;
  • déterminer si le Royaume-Uni doit revoir son objectif de réduction des émissions (ie, au moins 80 % par rapport aux niveaux de 1990) pour atteindre les objectifs climatiques internationaux fixés dans l’Accord de Paris pour 2050 ;
  • comprendre comment réduire les émissions dans l’industrie, l’habitat, les transports et l’agriculture ;
  • connaître les coûts et avantages escomptés par rapport aux objectifs actuels.

Pour marquer le début de la Semaine verte, le Gouvernement britannique a dévoilé un ensemble de mesures visant à transformer l’infrastructure énergétique pour la rendre plus verte, notamment :

  • des propositions de nouvelles lois sur les appareils électriques économes en énergie comme les machines à laver et le chauffage électrique, jetant les bases d’un système électrique intelligent et propre pour l’avenir, avec l’ambition de rendre tous les nouveaux bâtiments intelligents d’ici 2030 ;
  • l’ouverture du programme d’aide à la récupération de chaleur de 18 millions de livres sterling pour aider les entreprises du secteur industriel à devenir réduire leur consommation d’énergie, ce qui pourrait leur permettre d’économiser jusqu’à 500 millions de livres sur leurs factures énergétiques.
  • le lancement d’un fonds gouvernemental de 320 millions de livres sterling pour le chauffage urbain à faible émissions de carbone ;
  • le lancement en 2019 d’un concours pour concevoir la maison du futur, plus économe en énergie, avec un design de qualité, abordable et facilement adaptable pour aider à vieillir en santé.

Theresa May, première ministre du Royaume-Uni, a déclaré : « Ici au Royaume-Uni, nous sommes en train de développer une économie parée pour l’avenir. Au cours de l’année dernière, nous avons généré des niveaux records d’énergie solaire et éolienne en mer, et le mois dernier, j’ai été l’hôte du premier sommet du Royaume-Uni sur les véhicules sans émissions. Pour notre première Semaine Verte, nous demandons aux entreprises et aux consommateurs de travailler avec nous pour réfléchir à ce qu’ils peuvent faire de plus pour protéger notre environnement. »