L’Observatoire Climat-Énergie révèle que la France accumule un retard important dans les énergies renouvelables

Trois ans après le vote de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte en France, le temps de l’évaluation est venu pour le Réseau Action Climat et le CLER. Les associations viennent de mettre en ligne un outil de suivi des objectifs de la transition énergétique et des objectifs climat de la France. Il vise aussi à identifier les domaines pour lesquels des mesures complémentaires sont encore nécessaires.

L’Observatoire Climat-Énergie s’appuie sur les indicateurs définis dans la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) et la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), déclinaisons de la Loi de Transition énergétique pour une croissance verte. Issus des sources officielles citées dans ces documents, et notamment du Service de la Donnée et des Études Statistiques (SDES) du Ministère de la Transition écologique et solidaire, les chiffres présentent exclusivement des écarts par rapport à des objectifs.

Concernant la consommation d’énergies fossiles, l’observatoire souligne qu’elle augmente de façon continue depuis 2014. Pourtant, la loi de transition énergétique fixe un objectif de diminution de 30 % en 2030 par rapport à 2012. En 2017, la trajectoire dépasse de 4,5 % l’objectif. Pour les trois énergies fossiles prises en compte, les objectifs ne sont pas respectés en 2017 (+4,7 % pour le gaz naturel, +8,5 % pour les produits pétroliers, +7,1 % pour le charbon).

Ecart entre consommation et objectifs de consommation d’énergie renouvelable en France. Source Observatoire Climat-Energie

Concernant les énergies renouvelables, la France a un objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans sa consommation d’énergie en 2020 (dans deux ans !!!) et de 32 % en 2030 (dans la loi sur la transition énergétique). Pour la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie, les données 2017 telles que définies dans la directive 2009/28/CE ne sont pas encore disponibles. Les chiffres concernant le réalisé s’arrêtent donc aujourd’hui à 2016. A cette date, la France affiche un retard de 12,8 % par rapport à la trajectoire.

>> Découvrir l’Observatoire Climat)Energie pour la France