RAGT Énergie met au point un indicateur de qualité des granulés de bois en combustion

Article paru dans le Bioénergie International n°52 de novembre-décembre 2017

Combustion de granulés de bois dans un poêle, photo Frédéric Douard

Le chauffage au granulé de bois est un combustible alternatif aux énergies fossiles. De plus en plus utilisé par les particuliers, son marché est en pleine croissance. Son usage s’est largement démocratisé et n’est plus aujourd’hui uniquement réservé aux initiés mais à tous types de clientèles. Or ces nouveaux clients souhaitent retrouver avec le granulé de bois la même simplicité d’utilisation que celle qu’ils connaissent avec les énergies fossiles : ils sont donc très exigeants. Et quand un problème survient, ce n’est généralement ni l’appareil, ni son utilisation qui sont mis en cause mais bien le granulé.

Une norme et des certifications existent pour encadrer l’usage et fixer la conformité des granulés. Mais est-ce que ces dispositions sont suffisantes quant à l’usage que l’on fait des granulés ? Souvent en cas de litige, le granulé est conforme mais la combustion n’est pas convenable, alors comment s’y retrouver ? Le laboratoire RAGT Énergie basé à Albi a travaillé sur la question.

Partie thermochimique du Laboratoire RAGT Energie à Albi, photo RAGT Energie

Contexte pour le producteur : mon granulé est conforme cependant mes clients se plaignent. Comment y répondre ?

La norme et les certifications permettent de donner une base qualitative d’un point de vue purement laboratoire. Mais aucun test en conditions réelles n’existe pour qualifier la combustion des granulés.

Le laboratoire RAGT Énergie est une société de recherche industrielle. Depuis plusieurs années, son équipe réalise le suivi qualité des producteurs de granulés de bois, des producteurs qui souhaitent de plus en plus de réalité pratique quant aux analyses qui régissent leur production. Le laboratoire est par ailleurs de plus en plus missionné sur des expertises judiciaires mettant en cause le granulé ou le matériel.

Encrassement du brasero d’un poêle à granulés par formation de mâchefer, photo RAGT Énergie

Face à ces demandes et ces besoins, l’objectif de RAGT Énergie a été d’approfondir les analyses existantes, et pour ce faire, l’entreprise a développé un protocole de test en combustion réelle sur poêle à granulé de bois. Ce protocole vient directement compléter et approfondir les informations demandées par la norme ISO 17 225-2 et les certifications s’appuyant sur celle-ci (DIN+, EN+, NF biocombustibles). Il donne une prévision de ce que sera la combustion chez le client.

La création du protocole, l’objectif : identifier les problèmes chez l’utilisateur de poêle

Lors de la création du protocole, l’idée principale était de permettre l’observation d’une combustion en conditions réelles, telle qu’elle peut se passer dans le poêle de l’utilisateur. Afin d’étudier uniquement la qualité en combustion des granulés, il a fallu fixer des variables, notamment la technologie du poêle, son réglage et la masse de granulés introduite pour l’essai. Ainsi l’appareil est identique, l’opérateur toujours le même seule la réaction du granulé peut donc interférer sur une bonne combustion. De plus, afin de simuler un usage dégradé (comme dans la plupart des cas l’utilisateur ne connaît pas le réglage de son poêle), les conditions sont forcées au maximum afin de contraindre la combustion. Les essais préliminaires, afin de déterminer la reproductibilité et l’incertitude, ont été réalisés avec un granulé étalon représentatif du marché : un granulé certifié.

Partie matière du Laboratoire RAGT Energie à Albi, photo RAGT Energie

Le test en combustion réelle a pour finalité de positionner qualitativement l’échantillon testé sur le marché par comparaison. Pour cela, la moyenne de l’ensemble des tests réalisés au sein du laboratoire, ainsi que l’étalon de test qui a permis la mise en place du protocole servent de référence.

Proportion des différentes fractions de cendre & mâchefer avec les taux de cendre en laboratoire et en poêle, source RAGT Energie. Cliquer sur le graphique pour l’agrandir

Le graphique montre que :

  • certains granulés avec un taux de cendres conforme en laboratoire ne le sont plus en conditions réelles,
  • la production de mâchefer ne dépend pas du taux de cendres.

Partie combustion du Laboratoire RAGT Energie à Albi, photo RAGT Energie

Le test connaît un réel succès auprès des producteurs de granulés soucieux d’accroître la qualité de leur production et surtout de suivre l’évolution de celle-ci ; et de certains distributeurs souhaitant observer les différents résultats en combustion. Ainsi durant trois ans, RAGT Énergie a réalisé des analyses tout en compilant les données de combustion.

Le retour d’expérience : les principaux problèmes chez l’utilisateur de poêles

Durant ces trois ans de développement et avec plus de 150 échantillons de granulés issus de production française et de certains pays européens, RAGT Énergie a isolé les paramètres principaux qui posent problème sur une utilisation domestique.

L’évolution du protocole : simplifier la compréhension de l’analyse et développer un indicateur que l’utilisateur peut interpréter

Fort de sa base de données, grâce aux réclamations clients, aux attentes des producteurs, et par son expérience au sein de la filière comme laboratoire industriel, RAGT Énergie a souhaité approfondir le protocole et surtout exploiter plus finement ses données afin de dégager un discours accessible et compréhensible.

L’indicateur des paramètres évalués par RAGT Energie

L’objectif de cette démarche fut la création d’un indicateur et d’un logo permettant de juger de la qualité d’un échantillon. Cet indicateur devait intégrer les résultats analytiques et être très visuel. Depuis mars 2017, le laboratoire a ainsi travaillé sur la modélisation de cet indicateur de combustion, qui, par plusieurs fonctions mathématiques, permet d’intégrer l’ensemble des paramètres importants.

Paramètres évalués par RAGT Energie et puissance utile de chauffage en kW

L’indicateur a été finalisé en 2017 et commence à être utilisé dans la profession. Il a pour objet de donner une lecture claire de son produit vis-à-vis du marché. Ainsi, la certification « Produit », complétée par cet indicateur, permet de mettre en avant la qualité précise du produit.

L’indicateur modélisé par RAGT Energie

Par ailleurs, avec les données mesurées et intégrées au calcul de l’indicateur, le producteur peut analyser les limites de son produit et améliorer la qualité de sa production.

À terme cet indicateur pourra être apposé sur les sacs afin de permettre au consommateur de juger rapidement de la qualité du granulé.

Contact : RAGT Énergie – +33 563 36 91 46 – ragt.energie@ragt.fr – www.ragt-energie.fr

Informations de contact de RAGT-énergie

logo Ragt
Route de Fauch
F-81000 Albi
+33 5 63 36 91 46
@ www.ragt-energie.fr ragt.energie@ragt.fr
RAGT-énergie est cité aussi dans ces articles :
  • La granulation en unités mobiles de biomasses sous-exploitées
  • Bois-énergie et biogaz, les piliers de l’usine biomasse du groupe Agri
  • Egelys a mis au point un granulé de marc de café normé
  • Face à l’importation, la qualité du granulé de bois français doit se démarquer
  • L’opportunité du granulé de déchet vert comme combustible alternatif
  • Chauffer des serres avec des granulés de déchets verts
  • RAGT recrute un commercial grands comptes granulés combustibles h/f
  • Thau Energies Bois sera le premier producteur de granulés de bois de l’Hérault
  • Bambi, le brûleur innovant multi-biomasses
  • RAGT Energie, laboratoire multiservices dédié aux biocombustibles
  • Tous les articles mentionnant RAGT-énergie