Les lauréats de l’appel d’offres CRE 5-2 cogénération biomasse enfin dévoilés

Conformément aux objectifs d’accélération du développement des énergies renouvelables rappelés lors du Sommet sur le Climat « One Planet Summit », Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, vient de désigner les 11 lauréats de l’appel d’offres CRE 5, année 2, pour développer des installations de production d’électricité à partir de biomasse, pour un volume de 52,9 MWé.

« La France a voté en décembre dernier une loi mettant fin à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures sur tout notre territoire. En parallèle, notre pays doit monter en puissance sur le développement des énergies renouvelables pour répondre aux objectifs fixés dans le Plan climat. Les projets annoncés aujourd’hui répondent à cette ambition de soutenir des filières créatrices d’emplois » déclare Nicolas Hulot.

Lancé en février 2016, pour un volume total de 180 MWé, l’appel d’offres dit CRE 5 pour les installations biomasse énergie comporte trois périodes de candidature, réparties sur trois ans, et repose sur le nouveau dispositif de soutien, le complément de rémunération. Cet appel d’offres porte sur  un volume annuel de 50 MW de nouvelles installations « bois-énergie » de plus de 300 kW et de 10 MW pour de nouvelles installations de méthanisation de plus de 500 kW.

Pour cette deuxième tranche, 45 dossiers de candidature ont été reçus, pour une puissance cumulée de 176,8 MWé. Tous les dossiers transmis étaient complets et la CRE les a instruits en fonction du prix de vente de l’électricité proposée, de la qualité de l’approvisionnement, de l’efficacité énergétique et de la performance en matière de qualité de l’air.

Sur cette base, Nicolas Hulot désigne 11 projets lauréats : 9 projets pour le lot bois-énergie et 2 projets de méthanisation

Les installations des lauréats seront soutenues par un complément de rémunération garanti pendant 20 ans. Elles produiront de l’électricité renouvelable pour un volume total de 400 GWh par an et de la chaleur renouvelable à hauteur de 1 000 GWh par an.

Le projet porté par la société PV BAISSES à Villelaure (Vaucluse) est le deuxième projet « bois-énergie » qui bénéficiera du bonus mis en place en 2016 afin de soutenir les structures ayant recours à l’investissement participatif.

Cette année, le tarif moyen, pondéré par la puissance des installations des lauréats pour les installations « bois-énergie » de moins de 3 MW est égal à 137 €/MWh. Il est inférieur au tarif des lauréats de la tranche précédente, dans la même catégorie, qui était égal à 149 €/MWh.

Pour l’ensemble des lauréats, le tarif moyen, pondéré par la puissance des installations de tous les lauréats est de 122,50 €/MWh. Ce tarif est égal au tarif moyen pondéré par la puissance des installations des lauréats de la première période.

Une troisième période de candidature sera ouverte du 29 juin au 31 août 2018.

Liste des projets retenus cette année 

Installations bois-énergie de moins de 3 MW  

Projets lauréats Région Commune Puissance allouée (MW)
PERENIA Provence Alpes Côte d’Azur Clans 1,2
NEOWAT Normandie Longueville sur Scie 1,2
COMBRAILLE BOIS ENERGIE (COBE) Nouvelle Aquitaine La Souterraine 2,5
BIOMASSE 45 Centre Val de Loire Nogent sur Vernisson 1,18
BIOMASSE 31 Occitanie Gratens 1,18
BIOMASSE 18 Centre Val de Loire Lury sur Arnon 1,18
CAMPUS SAG Sud Luberon Provence Alpes Côte d’Azur Villelaure 1

Installations bois énergie de plus de 3 MW

Projets lauréats Région Commune Puissance allouée (MW)
BIO-Watt Provence Alpes Côte d’Azur Tarascon 25
BiotricityMaubourguet Occitanie Maubourguet 15,98

Installations de méthanisation

Projets lauréats Région Commune Puissance allouée (MW)
Méthanisation à la ferme de Goasmin Bretagne Plusquellec 0,51
MEDOC ENERGIES 2 Nouvelle Aquitaine Hourtin 0,79