Le SP95-E10, l’essence à 10% d’éthanol, devient la première essence de France

Station Total de Marseille, photo CGB

La filière bioéthanol française vient de faire le bilan de l’année 2017, un bilan qui montre une forte progression pour l’essence SP95-E10 et le Superéthanol-E85. Le SP95-E10 est devenu en 2017 la première essence de France devant le SP95, avec une part de marché de 38,8 %. Le Superéthanol-E85 affiche quant à lui une très forte croissance (+23%) de ses volumes. Il est porté par un réseau de distribution qui atteint désormais près de 1000 stations, fin 2017 (en progression d’une centaine de stations-service sur un an). La publication mi-décembre d’un arrêté sur l’homologation des boîtiers E85 lui offre de bonnes perspectives de développement.

Dans un contexte de fort rebond de la consommation d’essence (+3,9 %), le SP95-E10 voit sa part de marché annuelle progresser de 3,3 points en 2017 à 38,8 %. En décembre 2017, cette part augmente sensiblement à 41,6 % et dépasse largement celle du SP95 qui baisse à 34,8 %.

Les chiffres clés du SP95-E10 en 2017

  • 38,8% de part de marché soit +3,3 points par rapport à 2016, près de 4 milliards de litres de
  • SP95-E10 consommés, le volume le plus important de tous les pays européens. 41,6% pour le mois de décembre 2017 (+4 points en un an)
  • 5850 stations fin 2017, soit 61% des stations les plus importantes, 320 stations de plus par rapport à 2016, principalement en grande distribution (+270 stations)
  • 97% du parc roulant des véhicules essence est compatible, par rapport à 65% en 2009.

Hausse de 23% des volumes de Superéthanol-E85 dans près de 1000 stations

Le développement de ce carburant connaît une forte accélération puisqu’en une année, les volumes de Superéthanol-E85 ont augmenté de 23 % et il atteint 1,2 % du marché des essences.

En 2017, 118 millions de litres de Superéthanol-E85 ont été consommés et distribués par un réseau de près de 1 000 stations, soit plus d’une station sur 10 parmi celles qui déclarent leurs prix sur le site du gouvernement.

En décembre 2017, le Ministère de la transition écologique et solidaire a publié l’arrêté d’homologation des boîtiers Superéthanol-E85. Ce texte qui établit un cadre règlementaire précis et sûr à l’installation des boîtiers Superéthanol-E85 devrait fortement encourager, en 2018, la consommation de ce carburant produit localement et qui réduit de plus de 50% les émissions de CO2 par rapport à l’essence fossile.