Chapeau bas pour l’immense travail réalisé par Fibois Ardèche-Drôme pour la qualité de la filière bois-énergie

  • Catégorie(s) : Actu

Editorial du Bioénergie International n°51 de septembre-octobre 2017

Matthieu PETIT en train de réaliser une mesure de taux de cendres, photo Fibois Ardèche-Drôme

Fibois Ardèche-Drôme, organisation interprofessionnelle de la filière bois dans les départements de la Drôme et de l’Ardèche, a été l’une des premières interprofessions du bois en France à se positionner en faveur du bois-énergie, et ce dès sa création en 1994. Depuis, elle n’a cessé de mettre en place des boîtes à outils à destination des professionnels de la filière bois-énergie pour les aider à chercher et à trouver l’excellence.

Depuis 2015, l’association réalise des analyses de combustibles bois-énergie grâce au laboratoire dédié à 100 % au bois-énergie qu’elle a créé à Valence et qui vient d’être inauguré officiellement le 15 septembre 2017.

En 2015 puis en 2017, Fibois Ardèche-Drôme, avec le soutien des Conseils Départementaux de la Drôme et de l’Ardèche, de l’ADEME et de la Caisse d’Épargne, a pu faire l’acquisition de matériels de laboratoire permettant de qualifier l’ensemble des caractéristiques physico-chimiques des combustibles bois cités dans les normes. Au total, près de 150 000 € ont été investis pour équiper le laboratoire. Un partenariat avec Bois Énergie 15, structure d’animation sur le bois-énergie dans le Cantal et animée par Annick Fabbi et Damien Puech, a même été mis en place pour proposer ce service sur toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Aujourd’hui, le laboratoire connaît une activité croissante à l’échelle nationale avec 250 analyses en 2016 et plus de 200 rien qu’au premier semestre 2017.

Je vais profiter de cet événement pour saluer le travail qui a conduit à la création de ce nouvel outil pour la filière bois-énergie. Le besoin en ce laboratoire est venu notamment des nombreux travaux menés par Fibois Ardèche-Drôme depuis plus de 20 ans, des travaux menés en vue d’améliorer la qualité des combustibles bois dans la région et par là même crédibiliser une filière par encore totalement mature.

La mise en place de la certification Chaleur Bois Qualité+ est le meilleur témoin de ces efforts qui dans la durée commencent à porter leurs fruits. Cette initiative en faveur de la qualité de fourniture du bois déchiqueté a amené Fibois Ardèche-Drôme à faire réaliser, puis à réaliser, de très nombreuses mesures, d’abord d’humidité, puis de granulométrie, ensuite de taux de cendres et enfin d’éléments chimiques, ce qui déboucha sur la création du laboratoire. Cette certification, qui est actuellement développée sur les régions Auvergne Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté permet aux entreprises d’être certifiées ISO 9001 et PEFC, et est aujourd’hui, avec la SSD des bois d’emballage, la seule démarche structurée et certifiée de qualification des approvisionnements en bois déchiqueté en France.

Parmi les actions de Fibois Ardèche-Drôme, sur les questions de granulométrie du bois déchiqueté, citons l’étude sur l’efficacité de la norme ISO 17225, réalisée sur plus de 500 analyses, et ce en vue de proposer des améliorations lors d’une prochaine révision.

Enfin, n’oublions pas de rappeler le fastidieux travail réalisé lui aussi par Fibois Ardèche-Drôme sur plusieurs années pour la rédaction et la publication de l’imposant et excellent Guide technique pour la conception des silos à bois-énergie, un autre aspect du bois-énergie où le manque de rigueur a souvent desservi la filière.

Je voulais donc ici saluer ce travail considérable réalisé par Fibois Ardèche-Drôme et en particulier ces dernières années par Matthieu Petit, sa cheville ouvrière sur le sujet du bois-énergie.

Frédéric Douard