Le bois-énergie et la qualité de l’air

Emission d’une chaudière à bois de conception ancienne, photo Frédéric Douard

Si le bois-énergie présente des atouts indéniables en termes d’émission de gaz à effet de serre, il conduit en revanche à des émissions d’autres polluants de l’air qu’il convient de prendre en compte : oxydes d’azote, monoxyde de carbone, composés organiques volatils et hydrocarbures imbrûlés, benzène, particules, hydrocarbures aromatiques polycycliques, etc.

Une note de synthèse de l’ADEME de juillet 2009 présente les données de références des émissions actuelles et prospectives (2010, 2020) de la combustion du bois-énergie, ainsi que les actions visant à améliorer les connaissances et limiter ces émissions. Ces actions viennent compléter les mesures qui vont être mises en œuvre dans le cadre du plan « particules » qui a été annoncé par le Gouvernement à l’issue du Grenelle de l’environnement.

Document tous publics à télécharger ici