La méthanisation en voie de créer des milliers d’emplois en France

L'unité de méthanisation de Montans dans le Tarn, photo Groupe Agri

L’unité de méthanisation de Montans dans le Tarn, photo Groupe Agri

Pour l’ADEME, la méthanisation est une filière prometteuse aux bénéfices multiples, tant en termes environnementaux (traitement des déchets, production d’énergie renouvelable, diminution des émissions de gaz à effet de serre…) que de diversification des activités agricoles, notamment pour les éleveurs. Elle doit prendre une part importante dans l’atteinte des objectifs fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

En France en janvier 2016, ce sont plus de 450 installations qui fonctionnent :
– 80 installations en industries (agroalimentaire, papeterie, chimie),
– 88 installations sur stations d’épuration des eaux usées urbaines,
– 16 installations liées au traitement de déchets ménagers (12 après un tri mécanique et 4 après collecte séparée des biodéchets)
– Et enfin, 236 installations à la ferme et 31 installations centralisées (installations de grande taille regroupant plusieurs agriculteurs ou mobilisant et traitant les déchets d’un large territoire).

Infographie méthanisation ADEME

De nombreux acteurs sont en place. Environ 430 entreprises proposent leur service en 2016 pour assurer la conception, le développement, la construction et l’exploitation des installations de méthanisation.

En 2013, le Club Biogaz avait identifié 1700 emplois dans la filière biogaz. Cette même étude estimait à 15 000 le nombre d’emplois supplémentaires créés en 2020 (si l’objectif de développement de 1000 méthaniseurs à l’horizon 2020 était atteint). Le potentiel d’emplois est donc important.

>> Pour en savoir plus, voir l’avis de l’ADEME sur la méthanisation (Novembre 2016)