La France passe à 7,5 % d’incorporation de biocarburants pour les transports

Betteraves récoltées en Champagne, photo Frédéric Douard

Betteraves récoltées en Champagne, photo Frédéric Douard

L’Assemblée nationale française a adopté le 22 décembre 2016, en lecture définitive, le Projet de Loi de Finances Rectificative 2016. Ce texte porte l’objectif de remplacement de l’essence par des biocarburants de 7 % à 7,5 %. Cette disposition applicable en 2017 permettra à l’éthanol français de contribuer plus fortement aux objectifs environnementaux tricolores.

Entré en vigueur en 2010, l’objectif de remplacer 7 % de l’essence par des biocarburants devrait être quasiment atteint en 2016. Le gouvernement a fait adopter un amendement pour l’augmenter à 7,5 %, tout en précisant la contribution des biocarburants avancés. Cette progression va permettre de poursuivre la réduction des émissions de gaz à effet de serre des carburants consommés en France, notamment grâce aux bénéfices environnementaux du bioéthanol français, et de réduire notre dépendance au pétrole.

Rappelons que la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) prévoit que la part d’énergies renouvelables utilisées dans les transports atteigne au moins 10 % en 2020 et au moins 15% en 2030.

Pour les représentants de la filière et les agriculteurs français, ce PLFR 2016 traduit donc une réelle reconnaissance par la France de la filière du bioéthanol comme actrice à part entière de la lutte contre le réchauffement climatique. Cette position place la France aux avant-postes des Etats-membres qui voudront défendre une politique européenne ambitieuse sur les biocarburants issus de l’agriculture européenne, lors des débats sur la directive énergies propres pour l’après 2020.

Bioéthanol : une filière d’excellence française

En France, le bioéthanol est produit à partir du sucre des betteraves, de l’amidon des céréales ou de résidus de leur transformation.

  • Plus de 50 000 agriculteurs mobilisés chaque année,
  • 300 000 hectares (1% de la surface agricole utile) concernés qui fournissent à la fois énergie et alimentation
  • 9 000 emplois directs, indirects et induits.

La France : premier producteur européen de bioéthanol avec 12Mhl dont 30% sont exportés dans l’UE.

Contacts filière du bioéthanol français :

Plus d’informations sur : www.bioethanolcarburant.com