Les vertus de la biomasse : agroforesterie et couverts végétaux

agroforesterie-ripisylveEditorial de la Lettre de l’Agroforesterie du 30 avril 2016

Maximiser la couverture des sols tout au long de l’année avec une grande diversité de plantes, annuelles et pérennes, apparaît comme le meilleur moyen de suivre la nature, produire bien, beaucoup et longtemps, tout en assurant le renouvellement des ressources et le bon fonctionnement des écosystèmes. La lumière est l’intrant premier de l’agriculture.

De la prairie à la forêt, en passant par les constructions bocagères, l’appel du sol pour un maximum de plantes et d’usages remonte à la nuit des temps… Et il recommence aujourd’hui à être entendu, dans un monde agricole fragilisé par les effets de l’hyper-spécialisation, qui délaisse tant de richesses et de potentialités du monde vivant. Plus de photosynthèse et de bon sens partagé pour enrayer la spirale de dégradation des sols et des revenus : les mesures “couverts végétaux” qui s’annoncent et le Plan national agroforesterie constitueront, à condition que des moyens suffisants y soient affectés, une avancée majeure pour l’agriculture.

Pour en savoir plus : Association Française d’Agroforesterie