Hongrie : cogénération à la station d’épuration de Csepel

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/63958.htm

La société anglaise ENER-G a lancé un projet de valorisation de biogaz obtenu à partir du traitement des eaux usées sur le site de Csepel à Budapest. Le système de cogénération de 2,6 millions d’euros, conçu et construit par la filiale hongroise d’ENER-G, aura une puissance de 4,5MWe.

Le programme « Living Danube », visant notamment à moderniser le système de traitement des eaux usées de Budapest, est le projet environnemental en cours de réalisation le plus important en Europe. Une nouvelle station d’épuration a été construite sur l’île de Csepel à Budapest. Cette nouvelle usine permettra d’augmenter de 95% le volume d’eau usée traitée biologiquement à Budapest, en traitant 350.000 m3/jour d’eau usée provenant majoritairement de Buda. Il a fallu plus de deux ans et environ 500 millions d’euros, versés par l’Union Européenne, l’Etat Hongrois et la municipalité de Budapest, pour en achever la construction.

Le traitement anaérobique (en absence d’oxygène) des eaux usées permet d’obtenir du biogaz riche en méthane (de 50 à 70%). Ce gaz, nuisible pour l’environnement, est un combustible riche pouvant produire de la chaleur et de l’électricité. La chaleur peut être utilisée dans l’unité de digestion ainsi que pour le chauffage des bâtiments voisins, tandis que l’électricité peut être vendue. Un système de cogénération d’une puissance de 4.5MWe vient d’être installé sur le site de Csepel. Il fonctionnera à 80% de sa capacité jusqu’en Septembre et devrait être exploité à pleine capacité par la suite. Il fournira 4.5MWe d’électricité renouvelable et permettra ainsi de couvrir 50% des besoins de l’usine. La puissance calorique maximale que pourra fournir cette centrale atteindra 8,5MWchaleur.

La station d’épuration de Budapest constitue un excellent exemple de l’efficacité de la digestion anaérobique comme solution commerciale. En transformant les déchets organiques en énergie, cette technologie offre des avantages économiques importants, tout en contribuant à réduire les émissions de carbone.

Origine : BE Hongrie numéro 28 (8/07/2010) – Ambassade de France en Hongrie – ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/63958.htm