Le parc de chaufferies bois en Languedoc-Roussillon augmente de 14 MW par an

La chaufferie biomasse de Port-Marianne, photo Marie-Caroline Lucat

La chaufferie bois de Port-Marianne développe à elle-seule 8 MW, photo Marie-Caroline Lucat

Sur la région Languedoc-Roussillon, l’analyse des données de l’observatoire inter-régional du bois-énergie, entre 2010 et 2015, montre que la puissance bois installée progresse en moyenne de 14 MW par an.

Evolution des chaufferies bois de Languedoc-Roussillon

Depuis 2010, la puissance bois des chaufferies bois collectives est ainsi passée de 105 MW à 175 MW.

Pour en savoir plus : www.boisenergie-languedocroussillon.org