Des cuisinières à bois améliorées métamorphosent les écoles ougandaises

uganda_schools GVEPUn article de Laura Nolandu du GEPV le 20 novembre 2014.

Plusieurs écoles à Kampala, Ouganda, réduisent leur consommation de combustibles de 50% grâce à l’installation de cuisinières à haute efficacité énergétique, fournissant au personnel un environnement plus sain et aux étudiants des repas bien cuisinés et servis à l’heure.

Les écoles ougandaises dépensent en moyenne 15 à 20% de leur budget en combustibles, utilisés pour alimenter des cuisinières traditionnelles inefficaces. Une nouvelle génération de fours à haute efficacité énergétique permet désormais aux écoles de réduire ce coût de moitié. Non seulement ces cuisinières permettent d’économiser sur un plan financier et en consommation de bois, mais réduisent également considérablement les émissions de fumée et le temps de cuisson.

Malgré leurs avantages, ces fours sont encore très peu installés dans les écoles, et ce pour plusieurs raisons : leur coût, le manque d’informations concernant leurs avantages économiques et le manque d’accès à un répertoire de fabricants fiables.

Afin de combler ce manque d’informations, GVEP a travaillé avec 12 fabricants de cuisinières ougandais, 102 écoles et 3 institutions financières en Ouganda pour aider à installer ces cuisinières dans plusieurs écoles à travers le pays.

Une cuisinière à haute efficacité énergétique coute en moyenne 1 à 1.3 millions de shillings, une somme très élevée pour une école ougandaise. Toutefois, étant donné que près de 400.000 shillings par trimestre peuvent être économisés sur l’achat de combustibles, la cuisinière peut se rembourser en un peu moins d’une année.

En outre, le partenariat que GVEP met en place avec les institutions financières permet d’accéder à des produits appropriés et abordables, à la fois pour les écoles et les fabricants.

L’école policière de Ntinda, Kampala, est un des bénéficiaires de ce partenariat. Mme Namata Fulgencia, professeur principal, explique: « Nous avons choisi d’installer trois cuisinières puisque nous avons dû payer seulement 50% en avance. Les problèmes liés à la pollution ont été résolus, et certains membres du personnel souhaitent même acheter la version domestique ».

L’école a également économisé de l’argent, comme l’explique Mme Nakyana Ev, trésorière: « Nous achetions deux camions de bois de chauffage par trimestre à 600.000 shillings chacun. Aujourd’hui, nous n’utilisons plus qu’un petit camion chaque année. Ces économies supplémentaires nous permettent d’acheter des aliments de meilleure qualité et même de la viande, une nouvelle sur notre menu ».

Le cuisinier, Asiimwe Denis, a également vu un changement: « La cuisinière est simple à utiliser et fait bouillir l’eau en 30 minutes, par rapport à 1h30 sur un feu à trois pierres. Nous utilisons beaucoup moins de bois pour la préparation des repas, la nourriture est prête à l’heure et les étudiants se plaignent moins du retard ou de repas mal cuisinés. « 

D’autres écoles ont déjà bénéficié du programme : l’école primaire Real à Kawaala, le lycée Kampala Saint-Jonas à Wakiso, Kabowa Saint-Laurent à Kabowa et Jinja Moderne à Jinja.

GVEP forme les écoles sur l’utilisation et l’entretien des cuisinières afin de garantir leur durabilité. Cette tâche sera ensuite prise en charge par les installateurs eux-mêmes dans le cadre de leur service.

GVEPUn article de Laura Nolandu du GEPV le 20 novembre 2014. GVEP (Global Village Energy Partnership) travaille avec les entreprises des pays en développement pour augmenter l’accès à l’énergie moderne et améliorer la qualité de vie de milliers de personnes. A ce jour, presque un million de personnes a bénéficié de ses programmes.