Des huiles alimentaires usagées valorisées en biodiesel au Suriname

Réservoirs de biodiesel, photo VSH Foods

Réservoirs de biodiesel, photo VSH Foods

Un article de Laura Nolandu GEPV le 17 novembre 2014

Une des entreprises gagnantes de la compétition IDEAS met en place un système de collecte d’huiles usagées au sein des collectivités territoriales et entreprises au Suriname, afin de les réutiliser comme matière première pour produire du biodiesel.

N.V VSH FOODS, producteur de margarine, beurre et matières grasses pour un marché local et international, une des entreprises les plus importantes du Suriname, avec l’objectif de devenir une entreprise écologique, a développé un nouveau projet de production de biodiesel à partir d’huile de cuisson collectée dans les hôtels, restaurants et foyers. En optant pour du biodiesel, l’entreprise remplacera jusqu’à 50% du carburant utilisé dans ses chaudières, réduisant ainsi ses frais généraux de production.

N.V VSH FOODS Suriname a conçu et installé une usine de transformation de biodiesel dans son siège à Paramaribo, où l’huile usagée est transformée en biodiesel et réutilisée pour chauffer ses locaux. L’entreprise s’est munie d’un nouveau membre du personnel chargé de la gestion de ce système ainsi que d’un entrepreneur chargé de recueillir et de transporter les huiles usagées jusqu’à l’usine.

La plupart des huiles usagées sont collectées auprès d’entreprises commerciales (restaurants et hôtels), mais la société souhaite intégrer les foyers dans leur projet. Dans la communauté urbaine de Stibula il y a, à l’heure actuelle, un point de collecte où les résidents peuvent se débarrasser de leurs huiles usagées. N.V.VSH FOODS a l’intention de créer des points de collecte à travers toute la ville afin d’optimiser la quantité récoltée et ainsi produire plus de biodiesel. La ville de Stibula servira de pilote pour ce programme de collecte résidentielle, avec l’objectif d’encourager d’autres communautés à faire de même.

GVEP a agi comme mentor pour N.V. VSH FOODS Suriname dans le cadre du concours de l’innovation IDEAS2. Depuis, une subvention a été accordée à GVEP afin qu’un consultant expert dans le domaine soutienne l’équipe sur place. Plusieurs modifications ont été apportées suite à l’intervention du consultant, ayant pour résultat l’amélioration du processus de production et de la qualité des produits.

«N.V VSH FOODS est un bon exemple de l’impact que les entreprises peuvent avoir sur la réduction de leur empreinte carbone et sur le développement d’activités plus durables. La prochaine étape sera d’être alimenté à 100% par du biodiesel ; non seulement pour les chaudières mais aussi les véhicules de transport. Utiliser ces huiles usagées permettra de faire d’avantage d’économies grâce à la réduction du budget carburant.», explique Leighton Waterman, Directeur du Bureau Régional des Caraïbes.

N.V VSH FOODS souhaite poursuivre sa démarche et espère augmenter sa quantité d’huile collectée afin d’être alimenté à 100% par du biodiesel. L’entreprise souhaite par la même occasion sensibiliser les habitants aux avantages du recyclage d’huiles de cuisson usagées.

GVEPUn article de Laura Nolandu GEPV le 17 novembre 2014. GVEP (Global Village Energy Partnership) travaille avec les entreprises des pays en développement pour augmenter l’accès à l’énergie moderne et améliorer la qualité de vie de milliers de personnes. A ce jour, un million de personnes a bénéficié de ses programmes.