Butalco va produire son premier éthanol cellulosique cet été 2010

Cet été, Butalco, société suisse, utilisera sa nouvelle technologie à base de levure pour la transformation de déchets agricoles en biocarburants dans une installation pilote en Allemagne.

Les nouveaux catalyseurs microbiens de Butalco, « saccharomyces cerevisiae« , une levure qui permet de produire un alcool en C4 (le butanol), devraient permettre d’augmenter les rendements de production cellulosique d’éthanol de 30%.

La biomasse cellulosique, comme les déchets de plante, contient différents types de sucres comme le glucose (C6) et les pentoses (C5). Traditionnellement, des levures sont employées dans la production de bioéthanol car elles peuvent efficacement fermenter le glucose en éthanol, par contre elles ne peuvent pas digérer les sucres C5. « Notre nouvelle technologie permet maintenant aux levures de fermenter également les déchets de sucres en C5 présents dans l’éthanol, ce qui rend la production de l’éthanol cellulosique beaucoup plus efficace et donc  meilleur marché », indique Eckhard Boles, co-fondateur de Butalco. « Tout comme les nouvelles enzymes lancées en ce début d’année par les sociétés Danisco et Novozymes, la technologie de Butalco permettra de positionner l’éthanol cellulosique comme une alternative concurrentielle à l’essence. »

Butalco utilisera l’installation pilote nouvellement construite à l’université de Hohenheim (Stuttgart, Allemagne) pour la production de ses premières quantités d’éthanol cellulosique. L’année dernière, Butalco a signé un contrat de recherche et développement avec l’institut technologique de fermentation du département des sciences de l’alimentation et des biotechnologies de l’université de Hohenheim. Cet institut travaille sur les questions de production du bioéthanol depuis presque 30 ans.

Frédéric Douard

Pour en savoir plus : Butalco