L’Atlas 2015 de l’approvisionnement bois-énergie en Rhône-Alpes

Atlas bois-énergie RAL’ADEME Rhône-Alpes vient de publier l’Atlas 2015 de l’approvisionnement régional en bois-énergie. Réalisé à partir de donnés 2012, il dresse un état des approvisionnements en énergie-bois en Rhône-Alpes, sur les données suivantes :

  • Les fournisseurs de bois-énergie en Rhône-Alpes
  • Production de bois-énergie, répartition par catégories et par département
  • Prix observés
  • Équipement de la région en hangars de stockage
  • Capacités de broyage en Rhône-Alpes
  • Développement de la certification de service « Chaleur Bois Qualité + » (CBQ+)
  • La production de granulés bois

Contexte

Les dispositifs d’aide à la diffusion des installations de combustion de biomasse ont permis un fort accroissement des chaufferies bois sur le territoire régional. Le fonds chaleur confié à l’ADEME par l’État, ainsi que les crédits du Conseil régional financent annuellement près de 55 projets pour une puissance bois d’environ 50 MW, soit une consommation de bois de l’ordre de 75000 tonnes supplémentaires chaque année. À cela s’ajoute des projets d’unités de cogénération consommant plusieurs dizaines de milliers de tonnes de bois par an. Cette évolution devrait se poursuivre et être accompagnée simultanément de l’augmentation de la consommation de bois énergie. On observe d’ailleurs depuis 2009 une évolution des structures en capacité d’alimenter ces chaufferies.

La première édition de cet atlas avait mis en évidence une production annuelle de bois-énergie de l’ordre de 260000 tonnes en Rhône-Alpes. Cette édition montre que 445000 tonnes ont été produites en 2012 pour répondre aux besoins régionaux, soit une progression de plus de 70% en moins de cinq ans.

Cet atlas permet aux exploitants des chaufferies, existantes ou à venir, de trouver les fournisseurs adaptés à leurs besoins. Il constitue également un instrument de veille pour l’ADEME, la DRAAF, le Conseil régional et leurs partenaires, en vue d’une adaptation de la filière aux besoins régionaux.

Résumé succinct

Fin 2012, la région Rhône-Alpes compte 124 fournisseurs de bois déchiqueté, soit sensiblement le même nombre que fin 2008. À ce nombre, il convient de rajouter les 7 producteurs de granulés implantés sur le territoire rhônalpin. Parmi ces 124 fournisseurs, la majorité (82) produit principalement de la plaquette forestière. 13 d’entre eux sont des collectivités ayant investi dans des outils de production afin de satisfaire à leurs propres besoins.

À noter également que l’ensemble des scieries de Rhône-Alpes sont potentiellement des fournisseurs de plaquettes (connexes), mais que ces dernières peuvent être commercialisées et livrées aux chaufferies via des intermédiaires les utilisant minoritairement. Ceci explique le faible nombre d’entreprises (17) utilisant majoritairement ce combustible, alors qu’il représente dans le même temps une part importante de la production.

Cette «stagnation» du nombre d’entreprises productrices de bois énergie (hors bois bûche) témoigne, au regard de l’augmentation de la production totale régionale, d’une augmentation de la capacité de production, et d’une certaine forme de «professionnalisation». Néanmoins, les producteurs produisant moins de 500 tonnes par an restent majoritaires. Ces entreprises sont essentiellement celles produisant de la plaquette forestière
et/ou de la plaquette de scierie, et pour qui la production de bois-énergie reste une activité secondaire.

Ainsi, au regard de ces constats, il convient de distinguer dans le paysage des fournisseurs de bois déchiqueté :

  • les producteurs de taille modeste, majoritaires en nombre, mais produisant peu de volumes, et pouvant connaître des difficultés de développement ;
  • les gros producteurs, minoritaires en nombre, mais ayant pu bénéficier de pôles de consommation importants afin d’assurer leur développement.

La comparaison entre le nombre de fournisseurs et leur production moyenne permet d’évaluer par département lequel de ces deux types est principalement implanté.

Ainsi, l’Ain et le Rhône avec moins de 10 fournisseurs, mais des productions moyennes importantes, concentrent essentiellement des «gros» producteurs. À l’inverse, la Drôme, l’Ardèche et la Loire se caractérisent plus par un tissu de «petits producteurs», en relation avec le type de chaufferies installées (de petite et moyenne puissances, favorisant la multiplication de producteurs locaux).

L’Isère est un département atypique dans le paysage régional, puisque ce département combine à la fois un nombre important de producteurs (plus d’une trentaine) et une production moyenne supérieure à 3 000 tonnes par entreprise. Ce constat reflète la présence à la fois de quelques producteurs importants, adaptés pour assurer l’approvisionnement des clients urbains, tel que la Compagnie de Chauffage de Grenoble (CCIAG), et d’une majorité de «petits», sur lesquels sont construits les circuits d’approvisionnement des territoires plus ruraux.

Le contexte savoyard (Savoie et Haute-Savoie) s’apparente à celui de l’Isère, même s’il est beaucoup moins marqué.

Pour en savoir beaucoup plus encore, télécharger l’atlas sur le site de FIBRA