41 Écoréseaux de chaleur français récompensés pour leur exemplarité

logo-ecoreseau-chaleurSymboles de la transition énergétique des territoires, les nouveaux réseaux de chaleur concilient parfaitement le développement des énergies renouvelables et locales, la réduction des gaz à effet de serre, le développement économique local, la création d’emploi, la maîtrise de la facture énergétique et la lutte contre la précarité énergétique !

Lauréats Ecoréseaux de chaleur 2014Le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte fixe d’ailleurs un objectif ambitieux : celui de multiplier par 5 la chaleur renouvelable véhiculée par les réseaux de chaleur. L’association de collectivités et d’entreprises AMORCE a donc décerné fin 2014, pour sa 2ème édition, son label « Ecoréseau de Chaleur » à 41 collectivités françaises gestionnaires de réseaux de chaleur, exemplaires sur le plan environnemental, économique et social.

Le demandeur du label doit être la collectivité territoriale, autorité organisatrice de la distribution de chaleur. Le label repose sur trois exigences (observées sur les données 2013 pour le label 2014) :

  • Economique : un prix au logement en coût global compétitif par rapport à la solution de référence ;
  • Environnemental : une chaleur distribuée issue de plus de 50% d’énergies renouvelables ou de récupération ;
  • Social : un lieu de concertation pour rendre compte du fonctionnement de ce service public aux abonnés et aux usagers.

La démarche est simple et le but est de mettre en avant les meilleurs réseaux de chaleur pour communiquer sur les atouts de ce mode de chauffage auprès du grand public, des aménageurs, promoteurs, abonnés et pouvoirs publics, mais– aussi pour valoriser les collectivités locales qui assurent la maitrise de ce service public.

Les trophées « Écoréseau de chaleur 2014 » ont été décerné par AMORCE aux collectivités candidates lors de la 10ème Rencontre des Réseaux de chaleur, qui s’est tenue à Paris et qui a réuni près de 300 participants.

Performances environnementalesAMORCE a tenu par ailleurs à exprimer ses vives préoccupations concernant le doublement sur 3 ans du Fonds Chaleur annoncé en juin 2014 par la Ministre de l’écologie et de l’énergie, alors que les dotations de l’ADEME pour le Fonds Chaleur ne seront à ce jour pas augmentées pour 2015, menaçant ainsi le développement des réseaux de chaleur établi par la loi Grenelle et accéléré dans le projet de loi de transition énergétique.

Carte des écoreseaux 2014AMORCE a ainsi tenu à rappeler que le Fonds Chaleur est incontestablement l’un des plus efficaces dispositifs de soutien aux énergies renouvelables et à la transition énergétique, qui a déjà permis de produire plus de 1 500 000 Tep de chaleur renouvelable depuis sa création en 2007.amorce