Stabilité des prix des combustibles bois en Wallonie pour les particuliers

  • Catégorie(s) : Actu

lava-PelletsDans le cadre de sa mission de Facilitateur Bois-énergie, l’association ValBiom a réalisé un suivi des prix des combustibles bois en Région Wallonne. L’évolution des prix sur ces 48 derniers mois montre stabilisation pour l’ensemble de ces combustibles, sauf pour les granulés (pellets) qui enregistrent une légère hausse. Paradoxalement, ce sont ces derniers qui présentent la diminution la plus importante sur les derniers 12 mois. Malgré la chute des prix du gaz et du mazout, le bois sous toutes ses formes reste le combustible le moins cher. 

Les résultats ont été obtenus en réalisant une enquête téléphonique et en consultant les sites internet de divers fournisseurs. Un prix moyen a ensuite été calculé pour chaque mois, par type de combustible et selon le conditionnement.

De manière générale, l’ensemble des combustibles bois montre une diminution de prix par rapport au début de l’année 2014. Malgré une chute vertigineuse des prix du mazout, et dans une moindre mesure du gaz naturel, le bois reste le combustible le moins cher. Sur ces quatre dernières années, le bois montre aussi une grande stabilité de prix, même si une hausse globale est observée pour les granulés.

Evolution depuis fin 2010. Cliquer pour agrandir.

Evolution depuis fin 2010. Cliquer pour agrandir.

Observations par combustible

Les bûches de bois densifié restent par contre plus chères que le gaz et le mazout. Ce produit qui tend à se développer reste encore confiné à un marché confidentiel, d’où son prix plus élevé.

Concernant les granulés, les prix correspondent à l’achat de minimum une palette tandis que pour le vrac, les prix sont valables pour l’achat de 4 tonnes, livraison à proximité comprise, par camion souffleur ou big-bags. La tendance générale depuis l’hiver dernier est à la baisse, surtout pour les granulés en sac (-10 %), malgré une remontée des prix ces derniers mois suite à l’arrêt des promotions d’été, plus rapide et remarquable pour le vrac. L’automne exceptionnellement chaud que nous venons de vivre faisant suite à un hiver des plus cléments n’incite pas à faire de grandes réserves, et les stocks restent importants chez les producteurs.

Pour les plaquettes, les prix correspondent à l’achat de plaquettes forestières sèches (< 25 H%) de type G30-G50, hors livraison. Les plaquettes restent le combustible bois le meilleur marché, et font preuve d’une grande stabilité de prix sur ces quatre dernières années, et une baisse est observée sur ces derniers mois. Les plaquettes restent à des prix bas à cause d’une demande qui ne parvient pas à croître aussi vite que l’offre et de la mise ponctuelle sur le marché de produits à très bas prix mais de qualité très hétérogène.

Le prix pour les bûches vaut pour l’achat d’au moins 3 stères secs de bois dur (chêne, hêtre, charme), recoupées en 33 ou 50 cm. Malgré une augmentation globale légère mais constante ces 4 dernières années, le bois bûche reste un combustible bon marché qui fait preuve d’une bonne stabilité de prix. Une légère baisse est observée depuis l’an dernier, certains producteurs ayant pratiqué des promotions d’été afin de liquider une partie du stock vieillissant. Il faut toutefois noter que les prix sont ceux des distributeurs et ne tiennent pas compte du prix, très variable, qu’on peut obtenir selon qu’on se trouve plus ou moins proche de la ressource.

ValbiomAuteur : Pierre MARTIN – ValBiom – +32 (0) 81 62 71 88 – p.martin@valbiom.be

>> Télécharger ce suivi complet en pdf avec notamment les bases de comparaison aux autres énergies