Vadebio, valoriser les déchets d’éléments d’ameublement par voie fermentaire

Vieux meubles, photo Frédéric Douard

Vieux meubles, photo Frédéric Douard

VADEBIO, pour Valorisation des déchets d’éléments d’ameublement en molécules d’intérêt par traitement biologique, est un projet de Recherche & Développement collaboratif qui sera mené à partir du 1er janvier 2015 par un consortium de partenaires composé de Séché Environnement (Coordinateur), Valagro, Eco-éthanol et Protéus-PCAS afin de développer des techniques de valorisation des Déchets d’Eléments d’Ameublement (DEA) sous forme de molécules d’intérêt mobilisables par voie fermentaire.

Ce projet figure parmi les trois retenus par l’ADEME et les éco-organismes Eco-Mobilier et Valdélia sur les seize qui étaient en compétition. Il vise le recyclage et la valorisation des déchets d’éléments d’ameublement (DEA) par la combinaison d’un traitement physico-chimique et d’une étape de conversion biologique, notamment via la production de molécules d’intérêt.

Particulièrement innovant, il permettrait de développer nettement la part valorisable des fractions ligno-cellulosiques de ces déchets (le bois constitue environ 60% du tonnage tout-venant des DEA ménagers), qui ne peuvent pas tous être recyclés en panneaux de particules.

Ce gisement constitue une ressource complémentaire pour les bio-raffineries, mobilisable à l’échelle locale et facteur de développement des territoires dans un contexte d’économie circulaire. L’intérêt de ce programme de recherche est de développer des procédés qui permettront de rendre ces fractions bois valorisables, sous forme de molécules d’intérêt mobilisables par voie fermentaire telles que le bioéthanol et/ou d’autres composés à forte valeur ajoutée, en dépit de la présence de vernis ou autre colle, qui sont autant de substances indésirables susceptibles d’affecter, voire de rendre inefficace le processus de valorisation.

Contact : Séché Environnement – Sylvain Durécu, Directeur de la Recherche : 02 43 59 60 00