Un outil d’analyse technico-économique des projets de méthanisation

Radar de risques Unica Conseils

Etudier la « bancabilité » des projets de méthanisation, tel est l’objectif du nouvel outil d’analyse et d’expertise développé par UNICA CONSEIL. Aujourd’hui, la plus grande difficulté rencontrée par les porteurs de projet d’unités de méthanisation, est de faire adhérer leur banquier. En effet, financer un projet de méthanisation relève souvent du parcours du combattant avec des délais d’accord de financement extrêmement longs. La complexité technique et le manque de recul sur les installations déjà mises en service incitant les banquiers à s’entourer d’un maximum de sécurité.

Face à ce constat, UNICA CONSEIL a décidé de créer un outil d’analyse et d’expertise qui facilitera l’analyse technico économique d’un projet. Cette initiative a été présentée à l’ADEME qui a souhaité le soutenir en tant que projet pilote répondant à une attente du terrain.  Cet outil simple permet d’apprécier le risque tant pour le porteur du projet que pour le banquier.

 Le calcul d’un P90 en méthanisation

Le calcul statistique est couramment utilisé par les partenaires bancaires qui financent les projets des énergies renouvelables notamment le photovoltaïque, l’éolien et l’hydroélectricité. Il n’était pour l’instant pas utilisé dans le cadre de projets de méthanisation, les paramètres d’aléas sur la production étant multiples.

De par son expertise, UNICA CONSEIL a donc cherché à identifier les paramètres susceptibles d’impacter le niveau de chiffre d’affaires d’un projet. Sept paramètres ont été retenus :

  • la quantité du gisement,
  • la qualité avec la productivité en CH4,
  • le rendement électrique du cogénérateur,
  • la disponibilité du cogénérateur,
  • le rendement thermique du cogénérateur,
  • le % de valorisation de la chaleur,
  • le prix de vente de la chaleur.

Des paramètres similaires s’appliquent à des projets en injection.

Ces paramètres, tirés aléatoirement, calculent le ratio de couverture de la dette (DSCR) en probabilité P90. Le projet aura alors, 90 % de probabilité d’avoir un DSCR supérieur au résultat obtenu. Le simulateur permet ainsi d’approuver la faisabilité du projet, d’en apprécier les marges de sécurité, et également de valider si le niveau des fonds propres prévus est suffisant ou non.

Cette matrice des risques permet d’anticiper les questions qui ne manqueront pas d’être posées par le banquier lorsque le porteur de projet viendra demander un financement : Qui ? Quoi ? Comment, Combien ?

En concertation avec l’ADEME de Midi Pyrénées et un bureau d’étude spécialisé dans la méthanisation, 6 critères déterminants ont été retenus : le porteur du projet, le projet et ses autorisations administratives, le gisement, les aspects techniques, le coût économique en construction et en exploitation et le plan de financement.

La présentation du résultat retenu sous forme de radar  permet de visualiser immédiatement les critères de risque à travailler pour rendre finançable le projet. Cette matrice a donc véritablement pour objectif de sensibiliser le porteur de projet sur le ou les sujets à améliorer avant de rencontrer le banquier.

www.unica-conseil.fr