Après Poët-DSM, Abengoa inaugure sa bioraffinerie d’éthanol cellulosique

Une information ValBiom – ValBiomag novembre 2014

Bioraffinerie de Hugoton au Kansas. photo Abengoa Bioenergy

Bioraffinerie de Hugoton au Kansas. photo Abengoa Bioenergy

Après POET-DSM au mois de septembre, c’est au tour d’Abengoa d’inaugurer sa première bioraffinerie d’éthanol cellulosique d’échelle commerciale le 17 octobre 2014, à Hugoton, Kansas. L’usine produira 60.000 tonnes d’éthanol par an (similaire à la bioraffierie de POET-DSM), à partir de différentes biomasses ; une majorité de tiges de maïs, de paille de blé, de chaume et de sorgho. L’usine utilise un prétraitement enzymatique pour la conversion de la lignocellulose en sucre.

En utilisant la biomasse solide résiduelle comme combustible, l’usine produit 21 MW d’électricité, assez pour être en autonomie énergétique et de fournir un surplus d’énergie pour la communauté locale du comté de Stevens. Abengoa a reçu un prêt de 132 millions de dollars et une subvention de 97 millions par le ministère de l’Énergie pour soutenir la construction de l’installation d’Hugoton.

Cette usine n’aurait pas vu le jour sans la mise en place de la norme sur les carburants renouvelables, la « Renewable Fuel Standard », équivalent américain de la directive européenne sur les énergies renouvelables qui oblige l’introduction de biocarburant dans les carburants pétroliers.

ValbiomAuteur : Jonathan GUEVORTS – j.guevorts@valbiom.be

Source : Abengoa