Premiers résultats des expérimentations sur les agrocombustibles

Le colloque Biomasse qui vient d’avoir lieu le 29 avril 2010 à Reims a été l’occasion de présenter les premiers résultats du programme Lidéa sur les cultures énergétiques de miscanthus (herbe à éléphant) et de panic érigé (switchgrass).

En raison des besoins de plus en plus importants en biomasse pour les différentes utilisations comme l’énergie en cogénération, la pâte à papier, l’éthanol cellulosique, les molécules ou les matériaux, la Chambre Régionale d’Agriculture de Champagne-Ardenne a mis en place en 2007 un programme d’expérimentations en grandes parcelles, sur 6 ans de 2007 à 2012, avec l’aide financière de CasDAR, FranceAgriMer, le Conseil Régional de Champagne-Ardenne, la Communauté d’Agglomération de Châlons en Champagne et la Fondation Prince Albert II de Monaco.

Les plantations et semis ont été réalisées en 2007

Plantation de miscanthus le 25 avril 2007 sur 2 ha

Avec 4 hectares de miscanthus et environ 2,5 hectares de switchgrass, le programme souhaitait s’appuyer sur suffisamment de biomasse pour tester les différentes chaînes de récolte, stockage, conditionnement selon les utilisations industrielles prévues. L’objectif était ainsi également de régler les problèmes techniques en grandes parcelles avant la diffusion à grande échelle de ces cultures.

D’autres points sont bien sûr abordés comme l’aspect juridique (DPU, liste de produits de santé des plantes autorisés), l’impact environnemental et la rentabilité économique. L’échelle de la grande parcelle permet de se placer en contraintes réelles où les solutions trouvées doivent être applicables pour l’ensemble des exploitations.

La CRA de Champagne-Ardenne s’appuie techniquement sur des agriculteurs mettant à disposition leurs parcelles, la Chambre d’Agriculture de la Marne, l’usine de déshydratation Alfaluz de Recy, CIMV (Compagnie Industrielle de la Matière Végétale), et ARD (Agroindustries Recherches Développement). L’ensemble s’inscrit pleinement en complément du programme Lidéa (introduction de cultures lignocellulosiques dédiées dans les exploitations agricoles), labellisé par le pôle de compétitivité IAR (Industries et Agro Ressources) où le partenariat est élargi (INRA, ARVALIS, toutes les Chambres d’Agriculture de Champagne-Ardenne et Picardie, Loiret) et où l’on teste de nombreuses autres cultures biomasse (sorgho fibre, maïs haut potentiel, TCR, TTCR…).

Première récolte de miscanthus le 30 septembre 2008

Récolte en vert de miscanthus en 2008

Le 30 septembre 2008, la première récolte mécanisée en vert a été réalisée sur une grande parcelle de miscanthus. Il s’agissait d’un miscanthus de 2 ans implanté dans le cadre du programme.

Premières récoltes en sec au champ en 2009

Les récoltes ont eu lieu les 19 et 20 mars 2009 . Ce fut l’occasion de tester le matériel en grandes parcelles, de réaliser les premiers ballots et de faire découvrir aux partenaires techniques et financiers les différentes formes de récolte. Regardez le film en fin d’article.

Chargement des ballots en camion

Ces premières récoltes mécanisées ont été conduites en sec. C’est en effet vers février-mars que la récolte permet d’avoir des plantes relativement sèches (optimum 80% de matière sèche) afin de garantir la conservation de la biomasse. Il reste à travailler sur la densification de la récolte (cas de la récolte broyée transportée en vrac), sur la conservation dans le temps de la biomasse (échantillons périodiques analysés en laboratoire) et, bien entendu, à chiffrer l’ensemble des opérations.


Voir les fiches techniques Lidéa

Voir la présentation des résultats le 29 avril 2010 à Reims.

Voici le film des démonstrations de récoltes

Crédits photo : Chambres Départementales et Régionale d’Agriculture de Champagne-Ardenne

Contact :

Chambre Régionale d’Agriculture de Champagne-Ardenne

Tél. : 03.26.65.18.52

Courriél : contact@champagrica.fr