Mix électrique en Allemagne, les énergies renouvelables en tête

www.bulletins-electroniques.com

Centrale de cogeneration au bois de Recklinghausen en Allemagne, 16 MWe, photo Okotech GmbH

Centrale de cogeneration au bois de Recklinghausen en Allemagne, 16 MWe, photo Okotech GmbH

Pour la première fois, les énergies renouvelables pourraient devenir cette année la source principale de la production d’électricité en Allemagne : au cours des neuf premiers mois, il a été produit plus d’électricité par des énergies renouvelables que par le lignite. Les énergies éolienne, solaire, hydroélectrique et la bioénergie occupent déjà une part totale de 27,7 pour cent de l’électricité consommée, selon Agora Energiewende, une plate-forme de réflexion et d’échange.

Ces chiffres confirment les évaluations de l’Institut Fraunhofer qui a analysé la production de l’électricité des 6 premiers mois de l’année. L’énergie verte occupait déjà la première place. Selon les données d’Agora, en septembre 2014 le lignite représente 26,3% de la production d’électricité allemande, suivi par le charbon (18,5%) et l’énergie nucléaire (16%). Concernant les énergies renouvelables, l’énergie éolienne contribue à 9,5%, la biomasse à 8,1% et l’énergie solaire à 6,8%.

Selon les statistiques de l’Agora, le 6 juin 2014 a été la journée où les rendements d’énergie solaire ont été les plus élevés : à 13h, 24,2 gigawatts d’électricité solaire ont été introduits dans le réseau, ce qui correspond à la production d’environ 20 centrales nucléaires. Le 11 mai 2014, l’énergie éolienne et solaire, l’hydroélectricité et la biomasse ont fourni 44 gigawatts d’électricité, ce qui représente environ 75% de la consommation totale d’électricité.

Cependant, ces chiffres sont liés à un hiver 2013 plutôt doux : la consommation était en baisse et les centrales électriques, au charbon et gaz, ont produit moins. La part de l’électricité produite par les centrales alimentées au gaz est descendue à 10,4%. Cette évolution s’explique par le grand décalage entre le prix du gaz et de l’électricité. Ceci conduit à la perte de rentabilité des centrales à gaz, très coûteuses. Entre temps, les énergies renouvelables se sont fortement développées, bénéficiant de la priorité d’accès au réseau électrique qui leur est donnée. Enfin, le charbon importé à bas prix des Etats-Unis est plus compétitif que le gaz pour produire le courant électrique.

Malgré la part croissante des énergies renouvelables dans le mix énergétique, la taxe pour les énergies renouvelables en 2015 pourrait diminuer pour la première fois. Actuellement, il est de 6,24 cents le kilowattheure. Chaque ménage allemand paye aujourd’hui environs 220 euros pour une consommation annuelle de 3500 kWh.

Origine : BE Allemagne numéro 675 (17/10/2014) – ADIT – www.bulletins-electroniques.com