ICOPE 2014, pour un palmier à huile, modèle d’agriculture durable

Pépinière de jeunes plants de palmiers à huile en Colombie. © Cirad, A. Rival

Pépinière de jeunes plants de palmiers à huile en Colombie. © Cirad, A. Rival

Pour la 4ème fois depuis 2007, le Cirad organise avec la société indonésienne PT. SMART Tbk. et WWF Indonésie, la conférence ICOPE sur le Palmier à huile et l’Environnement (12-14 Février 2014 – Kuta, Bali). L’événement se déroulera en 2014 sous la bannière : «La culture du palmier à huile : devenir un modèle pour l’agriculture durable de demain ? »

C’est donc un thème sans doute provocateur qui a été choisi pour ce rendez–vous international et incontournable : analyser la culture du palmier à huile sous l’angle d’un modèle possible d’agriculture durable pour demain.

En réponse aux attentes croissantes de la société civile comme aux contraintes imposées par les changements climatiques globaux, la croissance démographique mondiale ou la raréfaction des ressources naturelles, les nouveaux modèles d’agriculture durable doivent en effet intégrer des paramètres multiples, d’ordre biologique, économiques, environnementaux et sociaux.

Les défis sont nombreux et les plus pressants d’entre eux concernent directement la filière huile de palme :

  • réduire la déforestation et la pression sur la biodiversité naturelle,
  • éviter les émissions de carbone liées au changement d’utilisation de la terre tout en captant plus de carbone dans la biomasse et les sols,
  • adopter des pratiques agricoles à faible impact environnemental,
  • optimiser les services écologiques pour améliorer les rendements,
  • aider et intégrer les agricultures familiales dans les schémas de développement.

Au cours des dernières décennies, les acteurs de la filière huile de palme ont montré une capacité étonnante à répondre à ces défis. Sous la pression de la société civile et des ONG, ils transforment en profondeur les systèmes d’exploitation, génèrent des critères normatifs de durabilité et investissent dans de grands projets de recherche internationaux aux fins de mieux connaitre les déterminants de la durabilité et les interactions entre espaces naturels et plantations.

Aussi, tous les participants d’ ICOPE 2014 (plus de 400 personnes en provenance d’Asie, d’Océanie, d’Afrique, d’Amérique latine et d’Europe), souhaitent-ils « s’interroger sur la valeur de modèle destiné à d’autres cultures, tropicales ou tempérées, d’une filière encore loin de la perfection, mais portée par une volonté partagée d’innovation vers une exploitation durable » comme l’explique Alain Rival, chercheur au Cirad.

LES THEMES CLEFS d’ICOPE 2014

  • Déforestation : Comment assurer le développement de la filière sans déforestation ?
  • Comment améliorer simultanément les rendements et la durabilité de la production
  • Gaz à effet de serre : comment atteindre le seuil de zéro émission dans la chaine de production d’huile de palme ?
  • Economiser ou partager la terre : le débat est-il pertinent pour l’huile de palme ?
  • Les enjeux d’une production durable d’huile de palme pour les communautés locales.

Contacts scientifiques :

  • France : Alain Rival – alain.rival@cirad.fr
  • Indonésie : Gilles Saint-Martin – gilles.saint-martin@cirad.fr

En savoir plus : Cirad