Avec son biodiesel forestier BioVerno, UPM prend le virage des biocarburants 2G

UPM BioCAR

Les carburants fossiles produisent en Finlande à eux seuls plus de 13 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an. UPM, le géant national des industries du bois et du papier, a décidé de se lancer sur ce marché en proposant à terme un biocarburant de seconde génération à base de bois. En 2012, UPM a ainsi commencé la construction de la première bioraffinerie à l’échelle commerciale à base de bois 100% dans le monde. Une fois prête, la raffinerie de Lappeenranta en Finlande aura une capacité de production de 100 000 tonnes par an.

UPM-Bioverno-290413-02

Dès 2014, les automobilistes seront en mesure de faire le plein de leur véhicule diesel avec le BioVerno. Il s’agit d’un biodiesel de grande qualité, fabriqué à partir de tall-oil, un résidu de la production de pâte à papier. Ce biocarburant sera donc totalement produit hors de la chaîne alimentaire, le rendant, selon ses promoteurs, à la fois durable et socialement responsable.

Le BioVerno devrait ainsi générer 80% d’émissions en moins tout au long de la chaîne de valeur par rapport aux carburants fossiles. UPM vient d’enfourcher un cheval de tête dans cette course aux biocarburants de seconde génération.

Lire aussi : Strasbourg accueillera-t’elle la seconde bioraffinerie UPM pour produire du biodiesel de bois ?

Voir également la vidéo sur l’avancement de la bioraffinerie de Lappeenrenta cet été (En anglais)