Qualité de l’air : le fonds Air Bois de la vallée de l’Arve

Photo SM3A

Comme beaucoup de vallées de montagne, la vallée de l’Arve est exposée à la pollution de l’air. Sa topographie encaissée et sa météorologie, ainsi que la concentration des activités humaines favorisent l’accumulation de polluants, notamment en hiver. Face à ce problème de santé publique, un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) initié par l’Etat a été élaboré et signé en février 2012. C’est dans ce cadre qu’a été mis en place, le Fonds Air Bois, destiné aux particuliers avec l’objectif de faciliter l’acquisition d’appareils de chauffage au bois plus performants pour, au final, améliorer la qualité de l’air, diviser par deux la facture énergétique des utilisateurs de bois et soutenir l’activité économique.

Lancée le 3 juin 2013, cette opération pilote doit permettre de moderniser le parc d’appareils de chauffage au bois individuels sur la Vallée de l’Arve. Dans cette vallée savoyarde qui compte 150 000 habitants répartis sur 41 communes, l’utilisation de chauffage traditionnel au bois-bûche est très répandue. Les appareils sont cependant pour la plupart anciens et présentent de faibles performances énergétiques et environnementales. L’objectif du programme est donc de soutenir l’installation de nouveaux équipements, avec des rendements énergétiques de 75 à 80 % et des émissions de substances polluantes de 10 à 50 fois moins importantes.

Le Fonds Air Bois pour la Vallée de l’Arve a été mis en place et est financé à parts égales par l’ADEME, les cinq communautés de communes, le Conseil général de Haute-Savoie et le Conseil régional Rhône-Alpes, pour une enveloppe globale de 3,2 millions d’euros sur quatre ans (800 000 euros par an). Il est destiné à soutenir le financement d’appareils de nouvelle génération grâce à une prime de 1 000 euros accordée uniquement pour les équipements labellisés Flamme Verte 5 étoiles ou équivalent, et dont les émissions de poussières sont inférieures à 50 mg/Nm3.

En septembre 2013, près de 200 dossiers avaient déjà été déposés. Les demandes devraient aller croissantes à l’approche de l’hiver, d’autant que ce programme bénéficie d’une campagne de promotion dans les communes, à la radio, à la télévision et auprès des installateurs, qui en sont les ambassadeurs.

Cette incitation proposée aux particuliers de la vallée de l’Arve s’inscrit dans un cercle vertueux : de la prise de conscience du caractère polluant de certains appareils individuels, et certaines pratiques, jusqu’à la mise en oeuvre de solutions concrètes et la diffusion des bonnes pratiques (importance de l’utilisation d’un bois sec et propre, dans un appareil performant, correctement installé et bien entretenu).

Au-delà du fonds, cette action vise à mettre en mouvement les parties prenantes locales (habitants, collectivités, vendeurs de bois buches et de matériels, installateurs, ramoneurs, associations de consommateurs et de protection de l’environnement, etc.) pour améliorer sensiblement la qualité de l’air.

Ainsi, le fonds Air Bois est une action aux bénéfices multiples :

  • Qualité de l’air : l’opération permettra de renouveler le tiers des appareils les plus polluants et de réduire de 25% au moins les émissions du chauffage au bois individuel dans la vallée.
  • Energétique : pour les usagers le rendement énergétique de chaque appareil remplacé sera généralement doublé, divisant par deux la facture énergétique concernée. Ceci représente également pour la collectivité une économie de la ressource bois, et donc une maîtrise du gisement local d’énergie renouvelable ; par ailleurs, la communication déployée auprès des habitants insistera sur l’efficacité d’une source de chaleur combinée à une rénovation énergétique du logement.
  • Economique : l’action soutient une activité économique locale, non délocalisable. Elle permettra également de renforcer et de valoriser la compétence et le savoir-faire des professionnels du chauffage (les entreprises devront être titulaires d’un signe de qualité « reconnu Grenelle de l’environnement »), et de l’approvisionnement bois-bûche (label Rhône-Alpes Bois Bûches).

En savoir plus sur le Fonds Air Bois de la Vallée de l’Arve (PDF 3,1 Mo)