Implanter du miscanthus en Guyane

Plantation de miscanthus en Guyane, photo Guyane Consult

Plantation de miscanthus en Guyane, photo Guyane Consult

Article paru dans le Bioénergie International n°27 de octobre 2013.

L’utilisation de biomasse végétale comme combustible se présente comme une alternative à l’utilisation du bois. La société Alimac en Guyane envisage de fabriquer de la biomasse énergie à destination de centrales et chaufferies en projet dans le département. Pour cela, une unité fabrication de granulés végétaux serait construite à côté de Saint Laurent du Maroni ou de Mana.

Une recherche documentaire approfondie a montré le peu de connaissances disponibles sur la culture du miscanthus sous un climat tropical du type Guyanais. Les sociétés Soreidom et Alimac, présentes en Guyane notamment dans le transport maritime et la production d’aliments pour animaux, ont décidé de réaliser cette expérimentation. En préalable, il convenait d’évaluer le comportement d’une plantation de miscanthus dans des conditions tropicales et sur différents sols de l’ouest guyanais. La fourniture et l’implantation des rhizomes a été faite par la société Rhizosfer installée à Brienne-sur-Aisne dans le département des Ardennes. La mise en oeuvre et le suivi de l’expérimentation ont quant à eux été assurés par le bureau d’étude Guyane Consult basé à Saint Laurent-du-Maroni.

Les conditions de l’expérimentation La variété Miscanthus Giganteus a été retenue pour son caractère stérile. L’expérimentation s’est faite sur la commune de Mana de par la présence d’une variété de sols et de polders non utilisés, et permettant l’irrigation contrôlée des terrains. La proximité du port de Saint-Laurent-du-Maroni représentait de plus un facteur de réduction des coûts de transports. L’importation des 20 000 plants a été faite le 20 novembre 2012. Cette date avait été choisie en fin de la saison sèche et de début de saison des pluies. Fin novembre, la plantation été effectuée sur trois sols différents…

… pour lire la suite consulter le Bioénergie International n°27 de octobre 2013.

1 réponse
  1. 7 février 2014

    […] Implanter du miscanthus en Guyane […]