Observatoire des chaufferies automatiques au bois en Poitou-Charentes au 1er semestre 2013

La chaufferie bois de l'hôpital Laborit de Poitiers

La chaufferie bois de l’hôpital Laborit de Poitiers

Ce tableau de bord semestriel présente un bilan du développement des installations automatiques au bois en région Poitou-Charentes à fin du premier semestre de l’année 2013 (nombre d’installations, puissance installée, production thermique, consommation de bois) et son évolution sur les semestres antérieurs. Il présente la répartition du parc installé par cible (particulier, collective, industrie) ainsi que les chaudières bois collectives et industrielles attendues.

Evolution des mises en service semestrielles 

L’évolution semestrielle en nombre continue à être stimulée par les particuliers qui représentent plus de 80% des installations en unités. Sur le premier semestre 2013, les Deux-Sèvres demeurent le département le plus actif, et la Charente reste à nouveau en retrait. Au cours de ce semestre, les 20 chaudières collectives ou industrielles mises en service sont de petites ou moyennes puissances (de 25 kW à 350 kW), si bien que les installations des particuliers représentent près de 50% de la puissance totale installée. Au global, le parc mis en service est équivalent à la moyenne des premiers semestres des années précédentes, mais le niveau de puissance est plutôt modeste. Evolution du parc en fonctionnement

Les puissances installées continuent à progresser au cours du premier semestre 2013, notamment en Deux-Sèvres , mais sur un rythme qui semble moins soutenu que ces dernières années.

Répartition du parc en service par cible 

Répartition du parc en service par cibles

Répartition du parc en service par cibles

La répartition du parc par type d’installations reste stable, aussi bien en nombre qu’en puissance, malgré la prépondérance des implantations chez les particuliers au premier semestre 2013. Ceux-ci représentent 83% des installations automatiques en service mais seulement 16% de la puissance régionale. A contrario, les 97 chaufferies industrielles en service génèrent plus de 60% de la puissance installée.

Mises en service attendues des chaufferies de type Industrie et Collectif 

Sur les 110 chaufferies attendues(3), près de 80% sont des chaufferies collectives. En terme de puissance attendue, les 71 MW sont équitablement répartis entre les segments Industrie (37 MW) et Collectif (34 MW). Le département des Deux-Sèvres demeure le plus actif en matière de projets, tandis que la Vienne reste toujours en retard aussi bien en réalisations qu’en projets .

Consommation annuelle de bois (en tonnes) par acteur et combustible 

La consommation totale de bois et assimilés par les chaufferies automatiques en service s’élève à 231.000 tonnes correspondant à 72.700 tep(5). Il s’agit, pour l’essentiel, de bois déchiqueté, principalement connexes de bois mais aussi des sciures et écorces. Le granulé n’occupe – malgré son essor actuel – qu’une part très modeste de la consommation. Le bois est majoritairement utilisé par l’industrie de transformation du bois (fabrication de meubles, de panneaux) en autoconsommation, à partir de bois à disposition. Les installations attendues (hors segment des particuliers) devraient accroître la consommation d’environ 107.000 tonnes (soit 46% de plus que la consommation actuelle), essentiellement en bois déchiqueté. La consommation supplémentaire attendue est à rapprocher de l’estimation du gisement de bois restant mobilisable à l’échelle régionale de 500.000 tonnes (ou 145.000 tep), gisement dont n’est pas déduit cette consommation prévisionnelle

Chiffres clés 

  • Puissance cumulée des installations (segments Particulier, Collectif et Industrie) en fonctionnement(1) au 30/06/2013 : 275 MW 
  • Puissance des installations mises en service au 1er semestre 2013 : 4 300 kW 
  • Nombre d’installations en service : 2 172 dont 108 nouvelles installations au 1er semestre 2013
  • Consommation annuelle de bois du parc de chaufferies : 231 000 tonnes 
  • Evitements gaz à effet de serre : 358 000 tonnes de CO2 évitées 

>> Télécharger le tableau d bord complet en format pdfArec