L’usine Diester de Venette reconvertie pour l’estérification d’huiles animales et usagées

Usine Diester de Venette, photo Sofiprotéol

Usine Diester de Venette, photo Sofiprotéol

Nous en parlions le 5 juillet dernier, le contexte politique défavorable pour les biocarburants (baisse du taux d’incorporation, modification de la directive européenne sur l’énergie, importations massives) amène le groupe français Sofiprotéol à réorganiser les activités de ses branches Diester Industrie et Saipol. Le site de Venette dans l’Oise, qui produisait jusqu’ici du biodiesel à partir de graines oléagineuses, va être reconverti pour continuer sa production de biodiesel sur la base d’huiles animales et d’huiles usagées, des matières premières non soumises à d’éventuel quotas de biodiesel de cultures.

Pour cela, la société AD Biodiesel, crée par les sociétés Sofiprotéol, Electrawinds, Akiolis, et Mindest produira 80.000 tonnes de biodiesel d’ici à 2015 sur le site industriel de Venette, à partir de graisses animales (EMHA) et d’huiles alimentaires usagées (EMHU).

La création d’AD Biodiesel nécessitera un investissement de 8 millions d’euros supplémentaires par rapport aux investissements déjà réalisés sur le site de Venette. Ce projet commun permettra de valoriser les coproduits des différentes filières dans le cadre de leurs stratégies de développement durable. Akiolis et Mindest assureront l’approvisionnement en graisses animales, Electrawinds le raffinage des graisses et la production d’électricité, Sofiprotéol l’estérification et la commercialisation des biocarburants.