E.ON confie à Doosan la conversion à la biomasse de la centrale de Gardanne

Signature du contrat de sous-traitance Doosan-ADF, le 3 octobre 2013 à Crawley, Royaume-Uni

Signature du contrat de sous-traitance Doosan-ADF, le 3 octobre 2013 à Crawley, Royaume-Uni

Doosan, conglomérat industriel sud-coréen, s’est vu très récemment confier par l’électricien E.ON, exploitant des centrales électriques de Gardanne dans les Bouche-du-Rhône, la conversion à la biomasse de l’unité charbon Provence 4, suite au succès du dossier présenté lors de l’appel à projets CRE4 (Voir notre article : C’est décidé, la centrale électrique à biomasse de Gardanne sera mise en service début 2015). C’est la branche « production électrique » du groupe, Doosan Power Systems basée au Royaume-Uni, qui réalisera d’ici 2015 la conversion de la chaudière et de la turbine pour le passage du charbon à la biomasse, des granulés et du bois déchiqueté en l’occurrence.

Atelier de Doosan Škoda Power

Atelier de Doosan Škoda Power

Par l’intégration successive de nombreuses entreprises, Doosan Power Systems est capable aujourd’hui de construire, d’entretenir et de prolonger la vie de centrales électriques à travers le monde entier. Ses compétences accumulées vont de la conception de turbines avancées, en passant par une large gamme de technologies de chaudières, jusqu’à des services complets de suivi, couvrant les combustibles tant fossiles que renouvelables. Pour le projet de Gardanne, Doosan Power Systems fera appel à Doosan Lentjes, basée en Allemagne, et à Doosan Babcock, basée au Royaume-Uni, pour la génération de vapeur, ainsi qu’à Doosan Škoda Power, basée en Tchéquie pour les turbines. En pratique, la conversion de l’unité Provence 4 sera dirigée par Doosan Babcock, avec une expertise de gestion de projet fournie par Doosan Lentjes, spécialiste du Lit Fluidisé Circulant, et qui avait déjà fourni la technologie originale et les composants clés pour la centrale de 1992.  Doosan Škoda Power quant à elle remplacera le parcours intérieur de la turbine à vapeur existante pour faire face à la nouvelle production et améliorer son efficacité.  Des travaux de prolongation de durée de vie seront entrepris par Doosan Babcock sur l’équipement restant afin que la centrale soit fiable pour 20 ans de plus.

Centrale électrique de Gardanne

Centrale électrique de Gardanne

Sur place à Gardanne, Doosan  Power Systems va sous-traiter la mise en oeuvre des travaux à une entreprise française : le Groupe ADF, spécialiste de l’entretien industriel. Les deux entreprises viennent officiellement de conclure un partenariat de 18 mois suite à l’attribution récente du projet. Doosan fournira ainsi les technologies, assurera la direction du projet, tandis qu’ADF, en tant que sous-traitant principal de Doosan, sera chargé du montage de tout nouvel équipement sur le site.  Le partenariat fait suite à plus de 12 mois de collaboration réussie pendant l’étude de TIP de Gardanne (Travaux d’Ingénierie Préliminaires) et pendant les phases de préparation de soumission. ADF a son siège dans le bassin de Fos-Berre, où elle possède trois ateliers, d’où elle entretient des sites de génération d’énergie à travers la France et le Benelux.

Les travaux de conversion ont commencé cet été. La première mise à feu est programmée pour l’automne 2014 et les opérations de mise en service au début 2015.  Le projet emploiera environ 200 personnes sur les 18 mois.

Lire également : C’est décidé, la centrale électrique à biomasse de Gardanne sera mise en service début 2015