Identifier les flux locaux de déchets végétaux pour une valorisation énergétique

www.bulletins-electroniques.com

Déchets végétaux locaux, photo TTZ Bremenhaven_web

Le Centre de transfert technologique de Bremerhaven (ttz Bremerhaven, Brême) lance un projet pour la valorisation de la biomasse végétale locale.

Les déchets végétaux (déchets verts des coupes en sylviculture, feuilles issues du nettoyage urbain, paille générée par les exploitants agricoles) sont généralement compostés ou bien laissés sur place et donc inutilisés. Ces déchets représentent une matière première potentielle pour la production d’engrais, de vecteurs énergétiques ou de matériaux. Le ttz Bremerhaven et les partenaires du projet pilote intitulé « Utilisation des flux de ressources locales » (NureSt – « Nutzung regionaler Stoffströme »), financé par le Ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF), développent des méthodes pour identifier et mesurer les flux de ressources potentiellement exploitables à l’échelle régionale.

Le projet NureSt vise à développer de nouvelles chaînes de valeur afin de boucler les flux locaux de biomasse: la matière devra être transformée et/ou utilisée dans la région, le tout par des entreprises locales. Des études accompagneront les pistes afin de déterminer leur pertinence économique et écologique (notamment grâce à l’empreinte carbone).

Le projet réunit des industriels, des chercheurs, ainsi que des décideurs politiques. Après une phase de définition du projet de 12 mois, trois ans seront alloués à la transposition des concepts à la pratique. Le consortium, qui se compose actuellement de douze membres pourrait être étendu selon la progression du projet.

Pour en savoir plus : www.ttz-bremerhaven.de (en allemand)

Origine : BE Allemagne numéro 623 (6/08/2013) – ADIT – www.bulletins-electroniques.com