La biomasse produit 60% de l’énergie renouvelable en France métropolitaine

Production primaire d'énergie renouvelable en France métropolitaine en 2011

Ce sont les tous derniers chiffres disponibles, ils sont fournis par le ministère en charge de l’énergie : la biomasse a contribué à hauteur de 60% à la production d’énergie renouvelable en France en 2011. La production primaire d’énergies renouvelables (électriques et thermiques) s’élève à 14 % de la production énergétique nationale. Le bois-énergie en représente 46 %, les biocarburants 10 %, le biogaz 2 % et les résidus agricoles 2 %.

La production primaire d’énergies renouvelables diminue de 2,8 Mtep entre 2010 et 2011, du fait de circonstances climatiques particulières ayant eu un fort impact sur la production hydraulique (sécheresse) et la consommation de bois (hiver particulièrement clément en 2011 faisant suite à un hiver 2010 très froid).

Evolution de la production primaire d'énergie renouvelable en France métropolitaine de 1970 à 2011

Les secteurs où la biomasse assure la quasi totalité de la consommation, sont la chaleur (83,5%) et les carburants de transport. Concernant l’électricité, le bois-énergie assure 3,7% de la production renouvelable et le biogaz 2,6%.

Consommation de chaleur renouvelable en France métropolitaine en 2011

La répartition de la consommation finale entre les différents secteurs utilisateurs évolue peu sur les dernières années : la part du résidentiel-tertiaire est prépondérante (67 % en 2011), suivie des transports (17 %) et de l’industrie (15 %).

Evolution de la consommation primaire de bois-énergie en France métropolitaine de 1970 à 2011

Concernant le bois-énergie seul, l’évolution depuis 40 ans montre un tassement de la consommation primaire dans le secteur résidentiel, lié en partie à une désaffection de ce mode de chauffage au départ quand les systèmes automatiques n’existaient pas encore, mais lié beaucoup plus aujourd’hui à l’effet conjugué de l’amélioration de l’efficacité énergétique des appareils de combustion et des performances thermiques des bâtiments. La part industrielle croit doucement, et la part collective, apparue plus récemment, marque le plus fort taux de croissance.

Evolution de la production d'énergie à partir de biogaz en France de 1995 à 2011

Concernant le biogaz, si sa valorisation thermique est ancienne dans l’industrie agroalimentaire, elle est beaucoup plus récente dans les exploitations agricoles. La valorisation en électricité est par contre fort récente, avec un démarrage de la valorisation du gaz de décharge à la fin des années 1990, et un démarrage de la cogénération dans les exploitations agricoles à la fin des années 2000.

Installations de biogaz productrices d'électricité en 2011 en France

Enfin, la production et la consommation de biocarburants sont entièrement liées aux dispositifs politiques qui se sont amplifiés depuis 2005.

Evolution de la consommation de biocarburants en France de 1970 à 2011

Frédéric Douard

>> Télécharger le bilan complet des énergies renouvelables en France en 2011, Edition 2013.