Le film du projet Cajouvalor, valorisation énergétique des coques de noix de cajou

Le projet Cajouvalor a été initié par l’association RONGEAD. Il a pour objet la revalorisation des sous-produits de la filière anacarde (Noix de cajou) dans la région des Hauts Bassins au Burkina Faso et en particulier les coques d’anacarde. Il a pour but de renforcer la compétitivité des structures semi-industrielles sur les marchés internationaux en valorisant leurs performances énergétiques et environnementales. Les coques d’anacarde sont ainsi pyrolysées, les gaz de pyrolyse brûlé en chaudières en substitution du bois de feu et le charbon de coques utilisé comme substitut au charbon de bois.

Objectifs spécifiques :

  • Accompagner les transformations nécessaires au niveau de l’unité pilote pour l’optimisation des performances énergétiques.
  • Encourager le développement de circuits courts de commercialisation des combustibles issus de la revalorisation des coques auprès d’autres petites entreprises locales.
  • Promouvoir des systèmes de paiement pour services environnementaux (Promotion d’une approche multi-indicateurs intégrant carbone, biodiversité, qualité de l’eau et du sol).

Lieu de l’action :

Région : Région des Hauts Bassins
Ville : Bobo Dioulasso (Province du Houet)

Résultats attendus :

  • L’unité cible de transformation de l’anacarde revalorise les coques que l’activité engendre.
  • Réduction de 50 % de la consommation de biomasse traditionnelle utilisée dans l’unité cible de transformation d’anacardes.
  • Réduction d’émission de GES d’au moins 50% par rapport à l’état de référence défini (application de l’outil Ex Act FAO).
  • Réduction de 30% de la consommation de biomasse traditionnelle utilisée dans les structures productives locales intégrées aux circuits courts de commercialisation encouragée
  • Les services environnementaux rendus par la filière lors de la production et de la transformation sont sont caractérisés et valorisés (réductions d’émissions de GES, promotion de la biodiversité via des pratiques culturales appropriées)

Un film réalisé par la société CINOMADE illustre le processus permettant de transformer les coques de noix de cajou afin d’en faire un combustible.