Ressources et débouchés du bois-énergie en Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Débuscage de bois-énergie, photo Cofor 83

A l’occasion des troisièmes rencontres régionales qui se sont tenues le 18 juin 2013 au Luc-en-Provence dans le Var, une état du marché du bois-énergie a été présenté aux participants par Benjamin Febvre de l’association des communes forestières de PACA.

La demande

Concernant le développement de la demande en combustible sur la région, les 222 chaufferies en fonctionnement (150 publiques et 72 privées). suivies par la Mission Régionale Bois Energie, consomment 50 000 tonnes/an de combustible sur la région. Les 50 chaufferies en cours d’installation consommeront quant à elles 40 000 tonnes/an de combustible supplémentaires. Et les 87 projets en cours d’étude représentent une consommation possible supplémentaire de 46 000 tonnes/an.

D’autres chaufferies non-suivies par la mission, notamment 3 chaufferies financées par le BCIAT, consomment 7500 tonnes/an de combustible forestier. Le projet de l’armée sur le plateau d’Albion consommerait 3500 tonnes/an supplémentaire. Si donc l’ensemble des projets de chaufferies en cours venait à se concrétiser, la consommation de bois déchiqueté en Provence Alpes Côte d’Azur atteindrait 147 000 tonnes /an.

L’offre

Concernant la capacité de production et le structuration de l’offre, la ressource forestière présente les caractéristiques suivantes :

  • Surface forestière régionale : 1,5 M ha de forêt
  • Accroissement naturel : 3,6 M de m³/an
  • Prélèvement actuel : 750 000 m³/an (20%)
  • Gisement supplémentaire théorique bois résineux industrie/énergie : 964 000 m³ /an
  • Gisement réellement disponible pour du bois énergie : 450 000 tonnes/an

Ainsi en tenant compte des projets en fonctionnement et à venir il reste encore environ 300 000 tonnes/an de bois déchiqueté disponibles pour alimenter d’autres projets sous condition de pouvoir les mobiliser.

Pour ce qui est du coûts de production de la plaquette forestière, plusieurs études et chantiers tests ont été menés en région pour déterminer. La compilation des Plans d’Approvisionnement Territoriaux donne un coût moyen de production de plaquette forestière en région de 99 €/tonne (28 €/MWh) à 30 % d’humidité.

La capacité actuelle de production est assurée sur la base de 26 plateformes en fonctionnement dont 24 livrent du produit forestier, 18 Hangars avec une capacité de stockage en une rotation de 10 000 tonnes, 15 broyeurs à couteaux recensés donnant une capacité de broyage totale de plus de 200 000 tonnes/ an et 15 fournisseurs identifiés livrent du produit forestier sur la région. La capacité de broyage est largement suffisante sur la région actuellement, en revanche, la capacité de stockage est, elle, très insuffisante, phénomène d’autant plus critique que certaines plateformes sont aujourd’hui sous utilisées.

Côté qualité du combustible, une charte a été lancée en 2012 sur la région. 5 fournisseurs adhérent à ce jour et 2 sont en cours d’adhésion. 8 contrôles aléatoires réalisés durant la saison de chauffe 2012-2013 qui ont permis de mettre en place des actions d’amélioration.

Pour en savoir plus, le  site internet de la mission régionale bois-énergie : www.ofme.org/bois-energie