Naviguer avec de l’huile végétale pure

Deux ans et demi après son lancement, le programme ITSASOA (Itinéraire Technique de Substitution Agricole pour la Sauvegarde de l’Océan par l’Artisanat) qui a permis à deux bateaux de pêche de Saint-Jean-de-Luz de naviguer avec de l’huile végétale pure est un succès. D’ailleurs, un groupe de chercheurs et d’universitaires finlandais (Université des Sciences Appliquées de Finlande) passe quelques jours au Pays Basque, du 28 au 30 mai 2013, pour rencontrer tous les acteurs ayant participé à ce programme unique en Europe.

Depuis la crise de 2000, le carburant a connu une montée des prix constante passant de 0,35€/ l en 2004 à 0,75€/l aujourd’hui, avec pour conséquence un poste carburant qui contribue à plus de 40% des dépenses de fonctionnement pour certaines entreprises de pêche. D’où la nécessité de réaliser un saut technologique pour limiter la dépendance en utilisant, par exemple, des biocarburants.

Porté par l’Institut Français des Huiles Végétales Pures, et soutenu par le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche et le Fond Européen pour la Pêche (FEP – axe 3 « projets innovants »), le programme ITSASOA lancé fin 2009 a permis à deux unités de pêche, le bolincheur Lapurdi et le ligneur Nahikari de naviguer grâce à de l’huile végétale pure.

L’Huile Végétale Pure (HVP) : un « biocarburant » local
L’HVP est qualifiée de « Biocarburant » eu égard à sa définition légale (Directive Européenne 2003/30). C’est en effet un produit issu directement de la biomasse, sans aucune transformation chimique. De plus, l’HVP est un carburant qui par ses caractéristiques et son mode de production, présente un très bon bilan énergétique, puisqu’il permet d’obtenir 5 à 6 fois plus d’énergie qu’il n’en faut pour le produire ! A titre indicatif ce rapport est négatif pour le gazole puisqu’il n’est que de 0,917.

Rapprocher la Terre de la Mer
Les 30 000 litres de HVP consommés par les navires depuis août 2010 ont été produites par 21 agriculteurs locaux regroupés en coopérative (SCA Nouste Ekilili) avec des cultures en rotation sur 76 hectares. Ces paysans produisaient déjà, avec le soutien de l’IFHVP, de l’huile végétale pure pour le Syndicat d’ordures ménagères Bizi Garbia qui l’utilise, encore aujourd’hui, pour ses camions de ramassage d’ordures ménagères, gros consommateurs en carburant. Cependant, la production d’huile reste secondaire car ses éleveurs visent principalement la production de tourteaux, résidus de pressage, comme alimentation pour leur bétail : quand localité rime avec traçabilité….

Bilan : Si l’opération est un vrai succès d’un point de vue environnemental – les deux armateurs navigants ayant considérablement réduit l’émission de gaz à effet de serre liée à leur activité (plus de 75 % équivalent CO² économisés !), elle l’est aussi d’un point de vue technique : les expertises réalisées sur les moteurs ne montrent pas de traces ni d’encrassement après 5000 heures de fonctionnement ni d’usure ou de dysfonctionnement. Aucun problème mécanique n’a été constaté depuis le début de l’expérimentation.
Toutefois, l’huile végétale pure reste, à l’heure actuelle et dans le contexte du projet, plus chère que le gazole maritime. Ce programme vise donc à définir les leviers d’évolution nécessaires afin de pérenniser la filière. Le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie soutient d’ailleurs ce projet, depuis le changement de gouvernement.

Et après ?
Pour trouver de nouvelles pistes de diversification énergétique, l’IFHVP travaille également sur un nouveau projet, AREC, lancé dernièrement sous l’égide de France Filière Pêche. Ce programme aura pour objectif de définir, dans un premier temps, le bilan carbone de l’activité pêche. Puis, dans un deuxième temps, de faire naviguer un bateau de pêche de Capbreton avec de l’huile de friture recyclée. Bien que contraint à un cadre réglementaire, fiscal et technique très dense, ce projet revêt un aspect d’économie circulaire important, à l’heure où recyclage et création de nouvelle matière première devient un « leitmotiv » dans bien des professions.

Contact :
Institut Français des Huiles Végétales Pures (IFHVP)
Frédéric Perrin, Directeur
Maison départementale de l’agriculture
271, rue de Péchabout – 47000 Agen
Tél : 06 03 15 74 71 – etudes@ifhvp.fr